hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Les fours pour industrie alimentaire servent à réchauffer, cuire ou rôtir des aliments. Ils sont utilisés pour la cuisson de produits, comme :
Ces fours industriels utilisent des méthodes de transfert de chaleur telles que la convection, la conduction et le rayonnement pour conditionner ces préparations.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour avoir des devis sur un four pour industrie alimentaire, selon les besoins.

Quel est le prix d’un four pour industrie alimentaire ?

Estimation de prix

  • Plus de 2 500 €, hors pose 
Il faut compter 2.500 € au minimum pour l’acquisition d’un four pour industrie alimentaire, hors pose. Ce prix varie selon le modèle et les fonctionnalités proposés.

Comment fonctionne un four pour industrie alimentaire ?

Le four pour industrie alimentaire transmet la chaleur de trois manières différentes, dont :
  • Par conduction, où le transfert de chaleur se fait par contact avec la sole du four. Ce qui facilite par exemple la cuisson de viennoiseries.
  • Par convection, où le transfert de chaleur se fait grâce au mouvement d’un fluide à l’intérieur du compartiment.
  • Par rayonnement, où le transfert de chaleur se fait par émission de faisceaux électromagnétiques. Par principe, cette technique est utilisée dans la plupart de micro-ondes existantes.
Ainsi, la cuisson d’une préparation sur un four pour industrie alimentaire peut se faire :
  • Par convection naturelle, réservée surtout aux cuissons lentes.
  • Par air brassé, adapté notamment au préchauffage rapide d’aliments,
  • Par air pulsé, assisté par des résistances électriques.

La cuisson par convection naturelle

La cuisson par convection naturelle reste la technique de chauffage la plus utilisée dans les fours pour industries alimentaires. La chaleur circule à la verticale, se répartissant de façon homogène dans le four. Une telle configuration reste adaptée aux cuissons lentes à l’huile, au vin ou au sirop.

La cuisson par air brassé

Le four à air brassé reprend le principe de la convection naturelle et y ajoute un ventilateur de façon à mieux répartir la chaleur dans le compartiment. La cuisson par air brassé se destine notamment au préchauffage rapide des préparations.

La cuisson par air pulsé

La cuisson par air pulsé fonctionne avec une résistance de chauffe assistée par un ventilateur. Ainsi, son fonctionnement reprend globalement celui du modèle par air brassé. En revanche, la vitesse du courant d’air provoqué par le ventilateur à l’intérieur de l’appareil entraîne surtout une cuisson rapide des préparations. 

Quel type de fours pour industrie alimentaire choisir ?

En fonction du domaine d’activité, trois grands modèles de fours pour industrie alimentaire sont disponibles sur le marché :
  • Le four de remise en température, destiné notamment aux applications dans le domaine de la restauration,
  • Le four tunnel à convection, adapté aux usages intensifs,
  • Le four multi usages, pour des applications diversifiées.

Le four de remise en température

Le four de remise et de maintien en température est conçu pour garder à chaud les plats plusieurs heures après leur cuisson. Il se destine notamment à réchauffer régulièrement une grande quantité de préparations culinaires dans le domaine de la restauration.

Le four tunnel à convection

Le four tunnel à convection fonctionne soit au gaz, soit à l'électricité. Dans les 2 cas, de l’air chaud est dirigé dans l’enceinte du four pour cuire avec homogénéité le produit.

Le four mixte

Le four mixte peut assurer deux modes de cuisson différents, dont :
  • La cuisson à la vapeur,
  • La cuisson par air chaud.
La combinaison des deux modes de cuisson offre par ailleurs une répartition homogène de la chaleur dans le compartiment de l’appareil. Ce qui garantit la polyvalence de ce dernier.
Aussi, l’électricité et le gaz constituent les principales sources d’énergie utilisées pour générer la chaleur à l’intérieur de ce type de four.

Le four électrique pour industrie alimentaire

Le four électrique pour industrie alimentaire fonctionne de 2 manières différentes :
  • Soit les résistances à l’intérieur du four diffusent la chaleur par rayonnement.
  • Soit la chaleur est véhiculée par un courant d’air créé par un ventilateur intégré.

Le four au gaz pour industrie alimentaire

Le four au gaz pour industrie alimentaire utilise du fluide combustible pour la production de chaleur. En revanche, la partie commande d’un tel appareil reste électrique. 

Le four pour industrie alimentaire au bois

Pour des préparations traditionnelles, telles que la production de pizza cuite au feu de bois, ce type d’équipement propose des fonctionnalités adaptées. Il existe par ailleurs des fabricants qui proposent des appareils mixtes, capables de fonctionner au bois, au gaz, voire à l’électricité. Pour les modèles de hautes performances, l’équipement intègre les mêmes fonctionnalités que les versions électriques.
À noter cependant que le prix de ce type de four pour industrie alimentaire peut s’élever jusqu’à moins de 10 000 euros, sans compter les coûts liés à l’installation ou à l’entretien.

Quels sont les avantages liés à l’utilisation d’un four pour industrie alimentaire ?

Un four industriel se démarque notamment par ses fonctionnalités diversifiées, telles que :
  • Le contrôle de l'hygrométrie. L’hygrométrie correspond à la quantité d’eau contenue dans l’air ambiant.  
  • La fonction autonettoyante. Il s’agit d’une fonctionnalité destinée à faciliter le respect des normes d’hygiène en vigueur dans le domaine de la restauration.  
  • Le pilotage de la puissance de chauffe. Une telle fonctionnalité permet à l’appareil de travailler d’une manière à la fois efficace et économique.

Nos fours pour industries alimentaires les plus populaires

Four boulangerie
Prix sur demande
Fournisseur certifié
Type : cuisson
Alimentation du four pour industrie alimentaire : électrique, bois, gaz
Obtenir un tarif Envoyer un message
Voir tous les produits similaires
Bernard FOUGET
Guide écrit par :
Bernard FOUGET
Spécialiste agroalimentaire chez Hellopro
Ingénieur agronome de formation, collaborateur R&D chez Danone, puis responsable qualité d'une usine du groupe, j'exerce maintenant en tant que consultant pour l'industrie laitière. Je conseille également la communauté Hellopro sur l'équipement et les outils de production du secteur agroalimentaire.