23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Une station d'épuration collective est une installation permettant de purifier les eaux usées ainsi que les eaux de ruissellement. Les opérations qui y sont effectuées visent à éliminer les substances indésirables présentes dans l’eau avant le transfert de cette dernière vers un milieu récepteur. En général, une station d’épuration collective s’installe au point d’arrivée d’un réseau de collecte. Il s’agit toutefois d’un ensemble d'équipements pour le traitement des eaux usées, au même titre que :
Estimation de prix
Entre 30 000 et 12 000 000 €

Combien coûte une nouvelle station d'épuration collective des eaux usées ?

Une station d’épuration collective est proposée à partir de 30 000 €. Le prix peut cependant s’élever jusqu’à 12 000 000 €, selon la capacité nominale et le débit épuratoire. Parmi les enseignes connues pour la conception, la vente ou l'installation de stations d’épuration collectives, on peut citer Hydranet, Tecbio, Maisonneuve, Symbiose Sas.

Prix, selon la capacité nominale en équivalent-habitant (EH)

Capacité nominale
Prix minimum
Prix moyen
Prix maximum
De 100 à 500 EH
30 000 €
400 000 €
800 000 €
De 600 à 1 000 EH
600 000 €
1 000 000 €
1 400 000 €
De 1 000 à 2 000 EH
500 000 €
1 200 000 €
3 800 000 €
De 2 000 à 3 000 EH
900 000 €
1 500 000 €
2 000 000 €
De 3 000 à 4 000 EH
1 500 000 €
2 250 000 €
3 000 000 €
De 4 000 à 5 000 EH
2 400 000 €
3 000 000 €
3 700 000 €
De 5 000 à 6 000 EH
2 700 000 €
3 400 000 €
4 000 000 €
De 6 000 à 7 000 EH
3 000 000 €
3 800 000 €
4 800 000 €
De 7 000 à 8 000 EH
3 500 000 €
4 500 000 €
5 500 000 €
De 8 000 à 9 000 EH
4 000 000 €
5 000 000 €
6 000 000 €
De 9 000 à 10 000 EH
5 000 000 €
5 500 000 €
6 300 000 €
De 10 000 à 35 000 EH
6 000 000 €
9 000 000 €
12 000 000 €
Le prix tourne autour de 30 000 à 1 400 000 € pour les stations d’épuration d’une capacité inférieure à 1 000 EH. Comptez entre 500 000 et 6 000 000 € pour les modèles de 1 000 à 10 000 EH. Pour ce qui est des versions de plus de 10 000 EH, un budget maximal de 12 000 000 € est à prévoir. 

Prix, selon le débit épuratoire journalier

Débit épuratoire journalier
Prix minimum
Prix moyen
Prix maximum
De 20 à 100 m3/j
50 000 €
300 000 €
600 000 €
De 100 à 200 m3/j
600 000 €
900 000 €
1 500 000 €
De 200 à 1 000 m3/j
1 000 000 €
2 500 000 €
3 500 000 €
De 1 000 à 2 000 m3/j
2 000 000 €
4 000 000 €
6 000 000 €
De 2 000 à 6 000 m3/j
4 000 000 €
7 000 000 €
10 000 000 €
Il faut disposer d’un budget de 50 000 à 3 500 000 € pour l’achat d’une station traitant 20 à 1 000 m3 d’eaux usées par jour. Le prix peut aller jusqu’à 6 000 000 € pour les modèles avec un débit journalier de 1 000 à 2 000 m3. Prévoyez entre 4 000 000 à 10 000 000 € pour les versions les plus performantes.

Qu’en est-il du principe de fonctionnement d’une station d'épuration collective ?

Dans une station d’épuration collective, le traitement des eaux usées est marqué par une succession d’opérations permettant d’obtenir une eau purifiée. Le processus se déroule en 6 grandes étapes :
  1. Le dégrillage : Une fois collectées, les eaux usées circulent à travers une grille qui extrait les déchets les plus volumineux.
  2. Le dessablage : Les particules sableuses contenues dans le liquide transitent au fond du dessableur.
  3. Le déshuilage ou le dégraissage : La station procède à la rétention des graisses, des huiles ainsi que des particules solides. Cette technique se base sur la différence de densité de l’eau par rapport à celle des matières flottantes.
  4. Le traitement biologique : Durant le traitement biologique, des bactéries présentes dans le milieu naturel sont récupérées afin de détruire les matières organiques sous forme gazeuse. La dégradation se fait par formation de biogaz dans les procédés anaérobies, et de CO2 dans les procédés anaérobies.
  5. La décantation : Grâce à des bassins spéciaux, les matières résiduelles ou les dernières boues se déposent au fond de l’appareil.
  6. Le rejet : Après une désinfection complète, les effluents traités sont évacués soit dans le milieu aquatique (océan, lagon ou rivière), soit dans le sol. Les boues d’épuration, quant à elles, sont envoyées vers un centre d’enfouissement technique.

Quand utiliser une station d'épuration collective des eaux usées ?

Une station d’épuration collective est indispensable pour traiter les eaux usées issues de groupes de construction existants situés sur le territoire de la même commune. Tout comme une micro-station d'épuration, ce type d’installation peut purifier les eaux pluviales ainsi que les eaux usées domestiques, industrielles et agricoles. Lors de son intégration, la commune décide souvent de créer :
  • Soit un réseau d’assainissement séparatif, dans lequel les eaux usées et les eaux pluviales sont évacuées séparément.
  • Soit un réseau d’assainissement unitaire, dans lequel les eaux usées sont évacuées via le même réseau.
Divers travaux de construction, d’aménagement et de démolition sont parfois nécessaires pour la mise en place d’une station d’épuration collective. Pour ce faire, on utilise de nombreux équipements adaptés, tels que :
Il faut savoir que le traitement des eaux usées par une station d’épuration collective ne permet pas d’obtenir de l’eau potable. En effet, à la sortie, l’eau risque encore de présenter des résidus microbiens et des agents polluants. De plus, ce type d’installation n’est pas indiqué pour la purification des eaux usées contenant des déchets toxiques liquides, tels que le liquide de refroidissement ou l'ammoniaque. Ceux-ci nuisent au développement des bactéries épuratrices que la station utilise. Pour éliminer ces déchets toxiques, il vaut mieux se tourner vers des installations telles que les stations de potabilisation d'eau.

Les produits stations d’épuration collectives les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Jean-Marc BRISSOT
Guide écrit par :
Jean-Marc BRISSOT
Spécialiste environnement chez Hellopro
Ingénieur en traitement de l’eau et des déchets, j'excerce aujourd’hui en tant que consultant pour plusieurs collectivités et rédige divers articles sur les problématiques associées.