23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Une lame chasse-neige manuelle est un modèle particulier de lame à neige qui ne nécessite pas d’être attelée à un engin. Elle permet de :
  • racler le sol
  • pousser la neige pour dégager l’allée
Estimation de prix
Entre 100 et 300 €

Combien coûte une lame chasse-neige manuelle neuve ?

Les lames chasse-neige manuelles sont proposées en plusieurs modèles. Leurs prix se situent entre 100 et 300 €, ils varient en fonction de :
  • la taille
  • la marque 
  • les accessoires fournis.

Quelles sont les caractéristiques d’une lame chasse-neige manuelle ?

La lame de chasse-neige manuelle est composée de plusieurs éléments qui vont la rendre plus facile à manœuvrer :
  • un châssis, qui est fabriqué en acier le plus souvent
  • un plateau, fabriqué également en acier inox (éventuellement avec un dispositif de racle interchangeable)
  • un guidon avec 2 manchons (en bois ou en PVC)
  • un système de commande d’orientation du plateau
  • des roues (éventuellement avec un moyeu équipé d’un système de roulement à billes)
  • des roues gonflables, adaptées à la circulation sur la neige.

Pourquoi investir dans une lame chasse-neige manuelle ?

  • La lame chasse-neige manuelle sert à dégager la neige se trouvant sur une petite ou moyenne surface, en particulier sur une allée. Elle est également utilisée sur les surfaces beaucoup plus étendues, mais très rarement. 
  • Il est intéressant d’investir dans cet équipement d'entretien pour des raisons essentiellement pratiques, car il ne nécessite pas l’utilisation d’un engin tel qu'un tracteur, un quad ou un camion pour fonctionner. Suivant les besoins, l’utilisateur pourra orienter la lame en fonction des caractéristiques de la surface à travailler.
  • Un modèle manuel va également permettre d’économiser du temps. Sur un modèle automatique et/ou hydraulique, il faut prévoir un temps d’installation pour placer la lame sur le devant de l’engin. Quelques connaissances techniques sont également nécessaires pour ce faire, ainsi que des consignes de sécurité précises. La lame à neige manuelle est plus facile à manipuler.
  • La lame à neige manuelle est également polyvalente. Elle est utilisée pour dégager la neige sur les lieux publics, mais également dans les exploitations agricoles.

Comment choisir une lame chasse-neige manuelle ?

Le choix des équipements de déneigement dépend essentiellement des besoins de chaque utilisateur. Il est important de déterminer préalablement les objectifs visés :
  • empêcher la neige de s’installer sur le terrain
  • retirer la neige qui s’est déjà installée sur le terrain.
La lame chasse-neige manuelle va servir essentiellement à dégager la neige qui s’est déjà installée sur le terrain et qui peut bloquer les allées. Pour choisir le bon modèle adapté, voici les quelques critères à prendre en compte.

La zone géographique

En fonction du type de terrain, les besoins en termes d’équipement de déneigement sont très différents. On prend en compte non seulement la nature du terrain, mais également l’intensité des chutes de neige à dégager par la suite. Pour information, dans les zones montagneuses, les chutes de neige sont souvent intenses et fréquentes. Dans ce cas, le modèle manuel n’est pas préconisé. Par contre, à la campagne, les chutes de neige sont beaucoup moins fréquentes, il est donc possible d’utiliser une lame chasse-neige manuelle. Mais elle ne sera pas efficace si les chutes restent fortes, même si elles ne sont que ponctuelles. L’utilisation de la lame à neige manuelle est préconisée surtout en ville avec des sols durs et plats, ainsi que dans les plaines.
Un système motorisé est recommandé pour une utilisation en montagne, dans les champs et dans les terrains accidentés. On peut s’équiper par exemple de fraises hydrauliques

L'ampleur des chutes de neige

Les fraises à neige sont conseillées pour les régions montagneuses. Néanmoins, il faut également penser aux caractéristiques de la saison, qui sont différentes suivant les zones. Cette fois-ci, il s’agit de prendre en compte la quantité de neige qu’il faudra enlever. 
Pour information, on peut parler de fortes neiges lorsque les chutes font plus de 15 cm. Dans ce cas, la lame à neige motorisée est incontournable.
On parle de chutes de neige moyennes lorsqu’elles font en moyenne une dizaine de centimètres. Dans ce cas, le choix peut se faire entre le modèle manuel et la lame à neige motorisée, en fonction de l’étendue de la surface à travailler.
Et enfin, pour les chutes de neige légères, inférieures à 5 cm, la lame chasse-neige manuelle fera parfaitement l’affaire.

Les circonstances d’utilisation de la lame chasse-neige

Il est important de déterminer dans quelle situation la lame chasse-neige manuelle sera utilisée. Si un long déplacement est nécessaire, ce modèle n'est pas recommandé, dans ce cas il faut penser à un modèle qui attelé à un véhicule.
Il faut également lister les matériels qui sont déjà disponibles. La lame chasse-neige manuelle fait office d’accessoire le plus souvent, lorsqu’on dispose déjà d’un porte-outil multifonction. De même, elle peut accompagner une brouette thermique  ou encore une balayeuse.
En complément de l'utilisation d'une lame chasse-neige manuelle, il est également possible d'utiliser un épandeur de sel et de sable, pour saler et sabler le sol. L’épandeur de sel, qui plus est, est un équipement polyvalent, utilisable tout au long de l’année en hiver comme en été. Il permettra de répandre du sel et du sable en hiver, et de l’engrais, des semences ou des graines en été, dans le domaine de l’agriculture.

Le confort d’utilisation

Vu que cet équipement est manuel, il est important de veiller à ce que la lame soit pratique et ergonomique. En principe, la lame chasse-neige doit éviter le mal de dos durant les travaux de déneigement. Il faut également vérifier que la lame dispose de tous les équipements nécessaires pour être facile à manœuvrer : guidon, roues, et système d’orientation facile à manipuler.

Les conteneurs, bacs de collectebennes à déchetsconteneurs d'apport volontaire ou encore les lève-conteneurs font également partie des équipements contribuant à garder la propreté dans un espace public ou privé. 
Jean-Marc BRISSOT
Guide écrit par :
Jean-Marc BRISSOT
Spécialiste environnement chez Hellopro
Ingénieur en traitement de l’eau et des déchets, j'excerce aujourd’hui en tant que consultant pour plusieurs collectivités et rédige divers articles sur les problématiques associées.