hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Un instrument indispensable pour tout électricien, un ohmmètre s’utilise principalement pour des mesures électriques et électromagnétiques. L’outil porte souvent le nom de mégohmmètre, de micro-ohmmètre, de Téra-ohmmètre, d’ampèremètre, de multimètre, de capacimètre ou d’appareil de mesure de la résistance électrique.  

Il sert surtout à mesurer la conductivité électrique d’un corps, tel qu’un commutateur, un relais, un connecteur, un câble, un circuit imprimé ou un élément chauffant. Il peut ainsi intéresser les constructeurs de composants électroniques, les Instituts de Mesure ou bien les laboratoires militaires.

Pour choisir un ohmmètre, il faut prendre plusieurs critères en compte :
  • La résistance maximale de l’appareil
  • L’alimentation utilisée
  • La mobilité de l’instrument
  • Le niveau de précision proposée
Aussi, un modèle professionnel coûte généralement moins de 1000 euros.  

Un ohmmètre c’est quoi ?

Un ohmmètre apparaît généralement comme un appareil électronique de dimensions mesurant 100 x 50 x 25 (L x P x H) mm. Un modèle standard intègre le plus souvent :
  • Un cadran ou un écran d’affichage
  • Des bornes d’entrée pour les sondes de test
  • Un sélecteur de fonctions
  • Un commutateur pour courant continu ou courant alternatif
Sur certains modèles numériques, différentes touches sont également prévues sur le dispositif. Elles servent par exemple à faciliter la sélection de la plage de mesure, à rappeler les valeurs récentes ou à réaliser des mesures relatives.

L’appareil est surtout utilisé pour mesurer la résistance électrique d’un corps conducteur, tel que la terre, un circuit imprimé, une prise électrique, un alternateur, un moteur ou un fusible. Pour ce faire, il envoie une charge électrique donnée dans le circuit à mesurer, avant d’en évaluer le retour. En effet, à la différence d’un voltmètre ou d’un ampèremètre, un ohmmètre est un appareil qualifié d’actif. Il doit être alimenté par une pile ou une batterie pour pouvoir prendre des mesures. De la sorte, pour éviter tout incident, le circuit à mesurer doit être mis hors tension au moment de la mesure.

Combien coûte un Ohmmètre ?

Le prix d’un ohmmètre varie en général en fonction du modèle recherché :
  • Un modèle standard affiche généralement un prix compris entre 100 et 500 euros. Ce type d’appareil convient parfaitement aux usages généraux. L’outil intègre principalement un circuit imprimé CMOS, un écran d’affichage numérique LCD de 45 x 20 MM et une résistance maximale de 2 Mégohms.
  • Un modèle de hautes performances est estimé entre 700 et 3000 euros. Ce sont surtout des appareils dotés d’un écran d’affichage 4000 points rétroéclairé, d’une résistance maximale de près de 1 Mégohm et d’un isolement sous 1000 Volts. Pour la sécurité d’utilisation, ils sont également équipés d’un détecteur automatique de présence de tension. Les intimes les nomment encore Mégohmmètres. Mais dans la même catégorie, des appareils appelés Giga-ohmmètres ou Téra-ohmmètres sont également disponibles sur le marché. Dotés d’une plage de mesure élevée, ces appareils affichent souvent un prix pouvant atteindre les 7000 euros.
  • Un modèle souvent réservé aux laboratoires vaut au moins 2 500 euros. Il s’agit surtout d’un appareil de mesure réservé aux corps à faible résistance. Aussi appelé micro-ohmmètre ou milli-ohmmètre, un tel appareil offre avant tout des mesures de haute précision.

Quels sont les différents types d’Ohmmètres ?

Les ohmmètres analogiques

Ils se distinguent principalement par leur cadran à aiguille. En effet, les ohmmètres analogiques utilisent une aiguille pour indiquer le résultat de leur mesure sur un cadran gradué. Et contrairement aux idées reçues, ce type d’appareils est d’une précision fiable. Ils ont été utilisés depuis de nombreuses générations et leur performance rivalise avec celle des autres modèles existants. 

Leur fonctionnement repose sur le mouvement de compteur D’Arsonval. Le système se compose d’un électroaimant et d’une bobine en courant continu. En fonction de l’intensité du courant admise, la bobine tourne sous l’effet du noyau électromagnétique. Ainsi, lorsque le corps à mesurer est d’une résistance élevée, le courant de l’ohmmètre devient très faible. Et la résistance indiquée doit également être faible.

Les ohmmètres numériques

Ce sont les Ohmmètres de la nouvelle génération. Intuitifs, ils affichent la valeur de la résistance du corps mesuré directement en chiffre sur l’écran d’affichage LCD. En fonction de la mesure à effectuer, plusieurs fonctionnalités sont également disponibles sur ce type d’appareil. En effet, ils peuvent :
  • Mesurer la résistance du corps en analysant le courant DC/AC du circuit
  • Évaluer la conductivité d’un composant en mesurant la tension DC/AC du circuit
  • Basculer entre les différentes plages de mesure proposées
  • Prendre une mesure selon plusieurs types de résolution
  • Proposer des indications précises selon la plage de sélection
Une telle performance vient surtout des composants de ce type d’appareils. Le plus souvent, un ohmmètre numérique fonctionne sur la base de deux circuits électroniques : un senseur et un microcontrôleur. Intégrant un circuit intégré, le senseur a été préprogrammé pour faciliter la conversion d’un signal électrique analogique en signal numérique. De la même manière, le microcontrôleur affiche la valeur de la résistance d’un élément conducteur, selon diverses instructions pré renseignées.

Les micro-ohmmètres

Il s’agit d’un ohmmètre conçu spécialement pour détecter des résistances de l’ordre de quelques dizaines d’Ohms. Le niveau de précision proposé peut également avoisiner les microohms. Dans la plupart des cas, les micro-ohmmètres sont des appareils numériques. Ils intègrent :
  • Un écran digital
  • Sept (7) plages de mesure
  • Trois (3) modes de sélection
  • Une batterie rechargeable
  • Une détection de présence de tension
  • Un courant de test maximal en continu d’environ 10 ampères
Ces appareils fonctionnent de la même manière qu’un multimètre. Ils utilisent un générateur de courant et un montage 4 fils pour réaliser une mesure. Mais dans certains cas, les courants de mesure d’un tel instrument peuvent être élevés, de l’ordre de quelques ampères. Des précautions doivent ainsi être prises avant d’utiliser l’appareil.

Les mégohmmètres

Les mégohmmètres sont surtout des appareils numériques dotés d’une grande capacité de résistance. Ils sont spécialement conçus pour réaliser des mesures avec des fonctions pouvant atteindre 20 Méga-Ohms.  

Pour réaliser une mesure, les mégohmmètres imposent au corps conducteur une tension élevée avant d’en mesurer le courant passant. La haute tension vient notamment du hacheur survolteur intégré. Quant au courant mesuré, il passe généralement à travers un convertisseur à amplificateur opérationnel. Dans tous les cas, le courant utilisé reste inférieur au milliampère (mA).

L’utilisation d’un tel appareil présente également des risques :
  • La haute tension délivrée est généralement inoffensive, mais reste le plus souvent désagréable.
  • Si l’appareil est mal isolé, des courants de fuites peuvent nuire à l’utilisateur.
Un des problèmes d’utilisation d’un mégohmmètre reste cependant leur niveau de précision. En effet, chaque mesure peut changer en fonction de la propreté du matériel, de l’hygrométrie et de la température ambiante.

Comment lire sur un Ohmmètre ?

La lecture d’un ohmmètre dépend principalement de la plage de fonction sélectionnée. En effet, un ohmmètre standard propose généralement une mesure selon cinq niveaux de résistance. Le plus faible avoisine les 200 Ohms tandis que le plus élevé indique 2 Mégohms. 

Quand un ohmmètre numérique est opérationnel, il affiche la valeur « un » à gauche de son écran. Cela indique en principe la résistance de l’air ambiant, supérieur à 2 Mégohms. De la sorte, pour éviter toute maladresse, il est toujours préférable de commencer une mesure à partir du calibre le plus élevé.

En fonction du calibre utilisé, la valeur affichée au moment de la mesure correspond à la résistance du composant. Autrement dit la valeur 007 affichée se lit par exemple 0,007 Mégohm, si la fonction utilisée reste sur 2 Mégohms.

Comment choisir un Ohmmètre ?

Cinq critères doivent être pris en compte pour bien choisir un Ohmmètre : 

Le projet à réaliser

Cette étape permet d’adapter l’efficacité de l’appareil recherché. De cette manière, vous pouvez déterminer la valeur de grandeur proposée par votre ohmmètre. Si le composant à mesurer est de faible résistance, un micro-ohmmètre serait le plus adapté. Dans le cas d’un projet professionnel, un Mégohmmètre serait plus approprié. 

Le niveau de précision

Si vous recherchez un ohmmètre d’une grande précision, vous pouvez opter soit pour un Téra-ohmmètre soit pour un Micro-ohmmètre. Mais dans le cas d’un Téra-ohmmètre, d’autres appareils de mesure peuvent également être nécessaires, tels qu’un anémomètre, un hygromètre, un thermomètre ou même un magnétomètre. 

Les dispositifs de sécurité préétablis

Actifs, les Ohmmètres utilisent du courant électrique pour mesurer une valeur électrique spécifique. Ainsi, différents dispositifs de sécurité doivent y être intégrés pour protéger à la fois l’appareil et l’utilisateur. Ce sont surtout :
  • Les détecteurs de tensions externes
  • Les protections contre les erreurs de manipulation
  • La protection contre les surtensions

Les différentes fonctionnalités proposées

Les ohmmètres complets proposent une large gamme de fonctionnalité :
  • Une détection automatique de la plage de résistance
  • Plusieurs entrées de données en mémoire
  • Une fréquence de mesures élevée
  • Une résolution de mesures à différents niveaux
  • Un contrôle de tension de test automatique

La maniabilité de l’appareil

Les ohmmètres standards sont généralement portatifs. Ce n’est pas souvent le cas pour les Mégohmmètres. En effet, certains fabricants proposent des appareils lourds d’une dizaine de kilogrammes, difficiles à mettre en œuvre. 

Les produits ohmmètres les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Arthur MARQUES DE OLIVEIRA
Guide écrit par :
Arthur MARQUES DE OLIVEIRA
Spécialiste industrie chez Hellopro
Ancien responsable de production dans une fonderie, je me suis reconverti il y a quinze ans dans l'automobile. J'écris depuis divers articles sur l'équipement et les services du secteur industriel.