23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Un traitement de l'eau par uv consiste à stériliser, à filtrer et à purifier cet élément liquide de manière efficace. Le traitement se fait principalement en utilisant des lampes à rayons ultra-violets, ce qui élimine tout risque de changement physico-chimique de l’eau. Toutefois, cette technique peut s’accompagner d’autres procédés pour purification d'eau, comme :

Combien coûte un appareil pour traitement de l’eau par UV ?

Estimation de prix

  • Entre 50 et 9 000 €
Un appareil pour traitement de l’eau par uv s’acquiert à des prix compris entre 50 et 9 000 €. Plusieurs points conditionnent le prix d’un tel dispositif, notamment :
  • Le modèle choisi, pouvant s’agir d’un stérilisateur par uv ou d’un générateur UV/ozone.
  • Le type de lampe utilisé et la longueur d’onde émise.
  • La robustesse et la durabilité.
  • La marque, dont les plus connues sont Acinox, Merck Millipore, RMU Marking, MedicalProcess ou Idrotecnica Srl.

Quels sont les différents types d’équipements pour traitement de l’eau par uv ?

Il existe deux grandes catégories d’appareils pour traitement de l’eau par uv, à savoir :
  • Les stérilisateurs par uv,
  • Les générateurs d’uv et d’ozone.

Les stérilisateurs par uv

Estimation de prix
  • Entre 50 et 1 500 € pour un stérilisateur par uv à usage domestique
  • Entre 1 000 et 7 000 € pour un stérilisateur par uv à usage industriel

Un stérilisateur par uv à usage domestique est proposé à des tarifs situés entre 50 et 1 500 €. Les modèles utilisés en milieu industriel, eux, peuvent valoir jusqu’à 7 000 €.
Un stérilisateur par UV exploite les effets bactéricides des rayons ultraviolets pour traiter les eaux. Cet équipement stérilise le liquide en le faisant circuler en très fines couches entre les lampes à ultra-violets. Celles-ci s’intègrent :
  • Soit dans un canal, dans le cas d’un modèle ouvert,
  • Soit dans un tube cylindrique, dans le cas d’un modèle fermé.
Le stérilisateur par uv élimine 90 à 99,99% des microorganismes, selon le débit et le temps d’exposition au rayon UV. Il diffuse un rayonnement de classe UV-C qui fonctionne à une longueur d’onde comprise entre 100 et 280 nm. Deux types de lampes UV sont utilisés à cet effet : les lampes UV à basse pression et les lampes UV à moyenne pression.
  • La lampe à basse pression (BP) émet un rayonnement UV monochromatique à 254 nm, très proche du pic de sensibilité des germes. En général, elle est incorporée dans un manchon de quartz, ce qui permet de la plonger directement dans l’eau à traiter. Le quartz peut transférer jusqu’à 50% du rayonnement émis par la lampe. Il est toutefois conseillé d’utiliser cette dernière à une température moyenne de 50°C étant donné sa grande sensibilité aux variations climatiques. À noter que la durée de vie d’une lampe BP avoisine les 3 500 heures.
  • La lampe à moyenne pression (MP) propulse un rayonnement UV polychromatique à multiples longueurs d’onde. Avec une puissance élevée, ce modèle est notamment utilisé dans des installations de traitement de l'eau par uv à gros débit. Cependant, il ne transforme que jusqu’à 12% de sa puissance en rayonnement UV-C. Aussi, une lampe MP a une durée de vie allant jusqu’à 8 000 heures.
La vitesse ainsi que le temps de contact du passage de l’eau déterminent l’efficacité du rayon UV. En effet, plus le débit de la pompe de circulation est élevé, plus le stérilisateur doit être long et puissant. Mis à part la stérilisation, certains modèles peuvent assurer d’autres fonctions bien spécifiques, telles que :
  • La purification de l'eau, en éliminant les odeurs, le goût, les pesticides et les herbicides à partir de charbon actif ;
  • La filtration de l’eau, en entrainant les particules en suspension vers le fond de l’appareil, grâce à un tamis très fin et à une hélice centrifuge.

Les générateurs d’uv et d’ozone

Estimation de prix

  • Entre 200 et 9 000 €
Il faut disposer d’une somme minimale de 200 € pour acquérir un générateur d'ozone/uv. Le prix peut cependant grimper jusqu’à 9 000 € pour les versions les plus performantes. Le choix de l’appareil dépend surtout du débit d’eau à traiter et de la puissance de la pompe. Pour trouver le modèle le plus adapté à ses besoins, il est nécessaire de vérifier le type de bactéries et de métaux lourds présent dans l’eau. À noter que le générateur ne peut éliminer les métaux et autres minéraux sans l’utilisation de filtres à charbon actif et de filtres à eau pour microfiltration.
Un générateur UV/ozone se présente comme une version améliorée d’un simple stérilisateur UV. Comme son nom l’indique, l’appareil se compose de lampes qui émettent à la fois des rayons UV et de l’ozone. La production de ce dernier se fait grâce au passage de l’air dans le tube quartz. L’ozone créé est par la suite injecté dans l’eau pour tuer instantanément les microorganismes.
Ce type de générateur assure un traitement complémentaire aux UV-C, en permettant :
  • La destruction jusqu’à 99,9 % des moisissures, des bactéries et virus pathogènes.
  • L’oxydation et la décomposition des produits secondaires du chlore, tels que les chloramines et les polluants organiques.
Il s’agit d’un appareil très sollicité notamment pour son efficacité et sa longévité. Selon la fréquence d’utilisation, la durée de vie des lampes UV/ozone se situe entre 1 et 5 ans.

Comment s’utilise un appareil pour traitement de l’eau par uv ?

Les équipements par uv se destinent au traitement de différents types d’eaux, comme :
  • Les eaux destinées à la potabilisation ;
  • Les eaux de ballast et de piscine ;
  • Les eaux usées communales et industrielles dans le cadre d’un traitement d'effluent par uv ;
  • Les eaux de process pour l’industrie agroalimentaire, chimique ou pharmaceutique ;
  • Les eaux à réintégrer dans le milieu naturel ou dans les nappes phréatiques ;
L’eau traitée peut ensuite servir à différents appareils de climatisation, tels que :

Nos principaux appareils de traitement d'eau

Voir tous les produits similaires
Jean-Marc BRISSOT
Guide écrit par :
Jean-Marc BRISSOT
Spécialiste environnement chez Hellopro
Ingénieur en traitement de l’eau et des déchets, j'excerce aujourd’hui en tant que consultant pour plusieurs collectivités et rédige divers articles sur les problématiques associées.