hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
L’isolation acoustique murale consiste à installer des matériaux isolants, qui permettent de limiter, d’éradiquer ou d’atténuer les sons et bruits dans un bâtiment. On parle également d’isolation phonique. Les travaux d’isolation permettront :
  • de réduire le seuil de pollution sonore,
  • d’optimiser le confort thermique,
  • de bénéficier de certains avantages fiscaux.
Estimation de prix
Entre 9 et 60 €/m²
Utilisez le bouton ci-dessous pour recevoir des devis concernant le type d'isolation acoustique murale dont vous avez besoin.

Combien coûte une isolation acoustique des murs ?

Les prix sont fixés au m², en fonction des matériaux isolants qui sont utilisés.

La laine de verre

Estimation de prix
9 à 24 €/m²
L’isolant en laine de verre est proposé sur le marché à un prix qui varie entre 9 et 24 € le m².
La laine de verre est une matière de nature fibreuse. Cette caractéristique fait d’elle un absorbant acoustique parfait avec deux fonctions phoniques : à la fois isolante et absorbante.
Elle est particulièrement recommandée pour les travaux d’isolation nécessitant une désolidarisation efficace. Par exemple, elle peut servir de liaison mécanique entre une chape et une dalle béton. En tant qu’intercalaire dans ce cas, elle optimise efficacement l’isolation phonique des murs.

La fibre de bois

Estimation de prix
22 à 60 €/m²
Un isolant en fibre de bois coûte entre 22 et 60 € le m².
La fibre de bois est une solution d’isolation écologique. Elle est particulièrement appréciée pour ses grandes capacités de conductivité thermique et sa facilité de pose. En effet, les isolants en fibres de bois sont flexibles, et présentent une haute densité. De ce fait, ils s’adaptent facilement à toutes les formes de structure d’une maison. Ils sont également connus pour être poreux et résistants.

Les isolants naturels

Estimation de prix
14 à 38 €/m²
Le prix des isolants naturels commence à partir de 14 €, et peut monter jusqu’à 38 €, en fonction de la matière.
Il existe en effet différents types d’isolants naturels, selon leur origine :
  • d’origine végétale : la chanvre, le coton, la cellulose, le liège, etc.
  • d’origine animale : la laine de mouton, les plumes, etc.
  • d’origine minérale : la vermiculite, l'argile et la perlite.
Les isolants naturels sont également des solutions écologiques, mais qui promettent un résultat comparable à celui des matériaux industriels. 

Le polystyrène

Estimation de prix
10 à 18 €/m²
Une plaque isolante en polystyrène coûte entre 10 et 18 €.
Cette matière isolante est certifiée par ACERMI et/ou CSTB, car elle est reconnue comme étant un isolant phonique de haute performance. Elle est recommandée particulièrement pour les travaux d’isolation des combles.
Par contre, l’installation des isolants en polystyrène requiert l’intervention de professionnels, afin de s’assurer que la plaque soit à la fois étanche (pour éviter les problèmes de pont thermique), et suffisamment fine (pour laisser les parois respirer).

Pourquoi investir dans l’isolation acoustique des murs ?

Le but lorsqu’on procède à des travaux d’isolation est essentiellement d’améliorer le confort de vie intérieur. 

Pour améliorer le confort phonique intérieur

En installant un système isolant mural, il est possible de minimiser, voire même d’éliminer la pollution sonore. Il s’agit de protéger les parois du bâtiment pour que les bruits ne puissent pas pénétrer. Le seuil maximum de pollution sonore est fixé, d'après la réglementation, à 35 décibels.
En même temps, l’isolation acoustique des murs réduit également les bruits intérieurs : les résonances et les vibrations dans un logement.

Pour optimiser le confort thermique

L’isolation acoustique des murs agit également sur le confort thermique de la maison. En effet, les isolants contribuent à maintenir l’équilibre des températures dans les pièces. Les variations de température au cours des différentes saisons de l’année sont ainsi limitées, ce qui permet par la même occasion de faire des économies d’énergie.
Il s’agit d’un excellent moyen pour réduire les dépenses engagées par le système de chauffage du bâtiment, ou par le climatiseur installé, qu’il soit professionnelinverterréversible ou multisplit.
Par ailleurs, il existe également de nombreux isolants en génie climatique

Pour bénéficier d’avantages fiscaux

Des aides financières sont accordées par le pouvoir public pour la réalisation des travaux d’isolation, qu’ils soient acoustiques ou thermiques. Ces appuis prennent la forme, le plus souvent, d’avantages fiscaux ou de crédits d’impôt. Certaines conditions sont toutefois posées pour pouvoir en bénéficier. 

Comment se passe l’isolation acoustique des murs ?

De nombreux principes sont appliqués au cours de l’isolation acoustique d’un mur. Les travaux se font par étape. 

Étape 1 : Le diagnostic

Avant de se lancer dans des travaux d’isolation, il faut commencer par poser un diagnostic. Cette première étape permet de déterminer le type de matériaux qui convient, en fonction de l’origine des éventuelles nuisances sonores.
Pour ce faire, l’intervention d’un acousticien est requise. Les sources de pollutions sonores seront identifiées et quantifiées, à travers un diagnostic complet qui proposera également des solutions adéquates : les matériaux à privilégier.
Le coût d’un diagnostic varie entre 100 et 150 €.

Étape 2 : La désolidarisation

Il s’agit de dissocier les différents éléments du bâtiment qui peuvent favoriser la propagation des bruits : désolidariser les murs des autres pièces comme le sol et le plafond.

Étape 3 : L’isolation à proprement parler

Cette étape consiste à procéder, à proprement parler, à l’isolation des murs. Pour ce faire, un matériau isolant fibreux est placé sous le support (qui sera généralement une ossature métallique).
Il est important de choisir l’épaisseur de la matière isolante suivant l’objectif d’affaiblissement. Il faut également prendre en compte la place qui sera consacrée à l’isolation. Une matière de bonne épaisseur peut également contribuer à optimiser l’isolant thermique. Dans ce cas, la résistance thermique du matériau doit également être vérifiée.
La pose d’isolation acoustique murale peut se faire durant la construction, la rénovation ou l’extension d’un bâtiment. Durant ces travaux plusieurs équipements peuvent également être utilisés, tels qu’une benne à béton, une benne preneuse, une pince de démolition ou une pince de tri.

Les produits isolations acoustiques murales les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.