hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Raboter une route, chaussée ou voirie consiste à enlever la partie supérieure d’une voie routière dans le cadre de l’exécution de travaux routiers. On parle alors de rabotage de chaussée, rabotage de route, rabotage voirie, fraisage de chaussée, ou fraisage route.

Pourquoi raboter une route, chaussée ou voirie ?

Le rabotage de route, chaussée ou voirie se met en œuvre au cours de l’entretien, de la réparation ou du renouvellement d’un réseau routier. Il a lieu sur un chantier pour l’effacement de marquage mince ou épais sur les routes. Il peut s’agir de signalisations routières horizontales usées ou de taches issues du déversement de divers produits comme les carburants. Il permet également d’éliminer la couche de revêtement d’une chaussée abîmée en vue d’une réparation ou d’une remise en état.

Aussi, la surface tachée ou détériorée est entièrement enlevée, laissant place à un support décapé prêt à être utilisé ou à recevoir de nouveaux marquages, ou bien la nouvelle couche de revêtement. Le but est d’éviter une surélévation du niveau de la chaussée.

Parfois, les constructeurs de routes procèdent à un rabotage de chaussée simplement pour mettre à niveau des surfaces inégales. D’autres professionnels y recourent pour l’élaboration ou la restauration des pistes d’aéroports, des aires industrielles et commerciales, des tranchées de canalisations et de réseaux divers comme la fibre optique.
Raboteuse de chaussée

Comment faire ?

Le rabotage de chaussée consiste à supprimer la couche supérieure de la surface travaillée à une épaisseur déterminée, en rappelant qu’une chaussée est formée par plusieurs couches, dont les couches de surface, d’assise, de forme et du sol support. Il s’agit généralement d’une couche d’enrobé bitumineux ou de béton. Pour ce faire, les professionnels de la construction routière utilisent un engin spécifique connu sous le nom de raboteuse de chaussée ou fraiseuse de chaussée.

Cette machine prend la forme d’un engin de gabarit plus ou moins important, équipé d’un tambour rotatif avec dents, pics ou couteaux se déplaçant sur la chaussée. La suppression de la voie dégradée se réalise par action des outils tranchants, au passage de la raboteuse à son niveau.
Raboteuse à béton
Une fois désagrégés, les matériaux sont évacués par la machine elle-même, soit par l’avant, soit par l’arrière selon le modèle. La raboteuse de chaussée les transfère directement vers des camions spécialement dédiés à cet effet. Ceux-ci se chargent ensuite de les transporter dans des sites spécialisés pour être traités en vue d’une future réutilisation.

Il est possible de rencontrer des raboteuses de gabarit réduit. En général, celles-ci se destinent aux travaux de rabotage de petite envergure, surtout pour le traitement de surface en béton, autrement dit pour raboter du béton. Elles sont connues sous le nom de raboteuses à béton.

Qui peut raboter une route, chaussée ou voirie ?

Les opérateurs de raboteuse sont les seuls autorisés à manier une raboteuse de chaussée, soit à raboter une chaussée. En qualité de conducteur de raboteuse, ils doivent maîtriser le principe de fonctionnement de la machine, les règles de sécurité qui s’imposent et quelques notions sur les pratiques de maintenance. Ces professionnels assistent préalablement à des séances de formation qualifiantes suivies de quelques évaluations avant de pouvoir bénéficier de ce titre.

Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.