hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
D’une grande fiabilité, un ascenseur est un dispositif mobile conçu pour faciliter le levage de personnes ou d’objets sur un trajet bien établi, à l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment. Il constitue une bonne alternative aux escaliers et se construit en général à proximité de ceux-ci. Les modèles les plus puissants peuvent supporter jusqu’à plus de 1,5 tonne de charges, alors que les appareils les plus rapides existants peuvent parcourir un bâtiment de plus de 600 mètres de haut en 30 secondes et freiner sur commande.

L'installation comporte :

Malgré la performance et la sureté proposée par ce dispositif, son utilisation doit se faire selon les prescriptions du constructeur, au risque d’entraîner la panne du système. Cela concerne notamment :

  • Le respect de la limite de charge maximale
  • Le respect des conditions de chargement de la cabine
  • La bonne utilisation du bouton « alarme », en cas de blocage

Comment marche un ascenseur ?

La première fonction d’un ascenseur est de réduire l’effort physique nécessaire pour monter ou descendre entre les différents étages d’un immeuble. Pour ce faire, le dispositif comporte plusieurs éléments, dont :

Une salle de machine

Il s’agit d’un compartiment destiné à abriter les machines servant à entraîner la cabine dans ses mouvements verticaux. Cette salle peut être située au niveau de la toiture du bâtiment ou dans le sous-sol, en fonction de la ressource énergétique utilisée : électrique, hydraulique ou pneumatique. Il existe cependant des ascenseurs dépourvus de salle de machine, entraînés par des petits moteurs électriques fixés directement à la cage.

Une cabine

C’est l’habitacle destiné à recevoir les personnes et les objets à transporter. Si un modèle d’usages généraux peut accueillir moins de 5 personnes, une version professionnelle est capable de transporter jusqu’à plus de 25 passagers.

En plus de sa sureté, cet espace propose un niveau de confort plus ou moins élevé, en fonction des besoins des clients. Qu’elle soit de forme parallélépipédique ou cylindrique, la cabine d’un ascenseur intègre le tableau de commande du système et la téléalarme pour appeler les secours en cas de blocage. D’autres options comme l’écran au sol ou la vision panoramique peuvent permettre d’accroître le niveau de confort de cet espace.

Une gaine

La gaine est le conduit maçonné dans lequel la cabine circule. Elle abrite également divers éléments intervenants dans la mise en service de l’ascenseur, tels que : les rails, le contrepoids, le mouflage, les câbles et le frein parachute. Cette structure peut intégrer le moteur, notamment dans le cas d’un ascenseur privatif.

Un mécanisme de levage

Installé au niveau de la toiture ou dans le sous-sol, le mécanisme de levage agit en tractant ou en propulsant la cabine en fonction des commandes des utilisateurs. Son mode de fonctionnement dépend donc de la configuration du moteur installé. Si un ascenseur électrique tracte en principe la cabine à l’aide d’une chaîne ou d’un câble, un modèle hydraulique ou pneumatique la propulse.

Un système de sécurité

Si un ascenseur est entièrement sûr, c’est grâce au parachute. Aussi appelé frein parachute, ce système est si efficace qu’il est utilisé sur la quasi-totalité des ascenseurs existants. Son rôle consiste à éviter la chute de la cabine. Pour ce faire, il s’installe en amont, au niveau de la salle de machine, afin de prévenir tout excès de vitesse de la cabine. En aval, à l’intérieur de la gaine et au niveau inférieur de la cabine, il s’active brusquement en cas de défaillance due notamment à une coupure de câble.

Que disent les normes et réglementations pour ascenseurs ?

En matière d’ascenseurs, le Code de la construction et de l’habitation en oblige la construction dans les bâtiments de plus de trois (3) étages et dont l’habitation est à titre collectif. En tant qu’appareil de transport de personnes, ou de personnes et d’objets, leur installation doit prendre en compte les Personnes à mobilité réduite (PMR). Pour ce faire :

  • La cabine doit comporter un tableau de commande, une main courante, des murs et un sol. Le tout dans une ambiance visuelle bien contrastée de manière à ce qu’un malvoyant puisse facilement les discerner. 
  • L’éclairage et la luminosité doivent être suffisants et bien orientés pour ne pas éblouir l’utilisateur.
  • L’arrêt de la cabine doit être précis, c’est-à-dire avec un décalage maximal de 20 millimètres.
  • Le bouton d’appel extérieur de l’appareil se place obligatoirement sur le côté droit de la porte.
  • Une maintenance régulière doit être programmée pour assurer la régularité de son fonctionnement.

Comment installer un ascenseur ?

L’installation d’un ascenseur peut se faire en deux étapes :

L’étude du projet

Cette étape consiste à définir le modèle d’ascenseur adapté à votre habitation et à en estimer la durée des travaux. Un ascenseur peut s’installer aussi bien dans une nouvelle construction que dans un bâtiment déjà existant. Son emplacement peut se situer à l’intérieur ou à l’extérieur, en fonction de l'agencement de votre édifice. Les dimensions de la structure doivent mesurer près de 1 250 x 1 000 (L x l) millimètres carrés au minimum, soit la configuration minimale d’un fauteuil roulant.

À noter que la question sur la consommation de votre installation doit aussi être étudiée durant cette phase. À ce titre, un ascenseur électrique à usage privatif de dernière génération consomme généralement moins de 750 kilowatts par an, contre près de 3 750 kilowatts annuellement pour un ascenseur hydraulique. Dans le cas d’un ascenseur pneumatique, son niveau de consommation énergétique est encore plus faible par rapport à celui d’un modèle équipé d’un moteur hydraulique.

La réalisation des travaux

C’est l’étape pendant laquelle votre équipe procède à l’installation ascenseur proprement dit. Pour ce faire, elle mène diverses opérations, telles que :

  • La maçonnerie de la gaine (dans le cas d’un ascenseur à gaine) ou la mise en place de la structure dans laquelle va évoluer la cabine
  • La découpe de planchers 
  • La pose de la machinerie
  • La pose des guides et des portes palières
  • L’installation de la cabine
  • L’ajustage de l’arrêt de la cabine
  • La mise en place des dispositifs de sécurité

Les ascenseurs les plus populaires

Ascenseur de maison duo - slitz - charge maximum 170 kg
Prix sur demande
Marque : Slitz
Obtenir un tarif Envoyer un message
Voir tous les produits similaires
Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.