CONSEIL D'EXPERT

Comment fonctionne un scanner 3d ?

Quel doit être le sujet ou l'objet du scan ? * Vous devez sélectionner une réponse avant de valider

Obtenir des devis
Temps de lecture estimé : 2min
En se servant d’un logiciel adapté, un scanner 3D est capable d’extraire les petits détails et informations correspondant à la couleur, à la forme, aux dimensions et aux décalages d’un sujet. Le but est de pouvoir créer une représentation numérique tridimensionnelle de ce dernier.

À l’inverse du scanner traditionnel, qui sert à numériser du papier physique, le scanner 3D Creaform reste à la pointe de la technologie pour permettre la numérisation d’une variété de sujets en trois dimensions. Ces derniers peuvent être :
  • Un objet
  • Une personne
  • Un bâtiment
  • Un animal
  • Une surface
  • Une chambre.
Et le prix d'un scanner 3D dépend souvent de sa précision et de ses fonctionnalités. Pour ceux qui souhaitent maîtriser cette technologie, il est essentiel de suivre une formation pour scanner 3d pour en tirer le meilleur parti. Pour obtenir le meilleur appareil, il est souvent recommandé de consulter un fournisseur de scanner 3d de renom.
Obtenez des devis pour un scanner 3D

Quel est le principe de fonctionnement d’un scanner 3D ?

Le principe de fonctionnement d’un scanner 3D repose sur la projection photographique d’une pièce. Au moment de l’analyse de cette dernière, cet appareil offre plusieurs renseignements, notamment sur la technique de conception de la cible. La plupart de ces machines permettent même de déterminer le processus de fabrication de la pièce ainsi que sa géométrie. C’est la « rétro-ingénierie ».

Les scanners de type tridimensionnel sont des outils omniprésents dans presque tous les milieux professionnels et commerciaux, que ce soit :
  • Dans le bâtiment et travaux publics
  • Dans la métrologie industrielle et scientifique
  • Dans l’architecture
  • Dans le design, l’art et le divertissement
  • Dans l’industrie automobile
  • Dans le cinéma à effets spéciaux
  • Dans l’univers médical.

Comment fonctionne un scanner 3D ?

Cet appareil tridimensionnel peut être multitâche, d’autant qu’il se décline sous diverses catégories. Tout dépend du type de projet à gérer, mais les opérateurs peuvent choisir parmi différentes technologies.

Pour la photogrammétrie

Cette solution de numérisation est également appelée « scan via la photographie ». Elle signifie littéralement, créer un modèle en trois dimensions à partir d’une photo depuis un Smartphone ou un autre appareil similaire.

Par principe, la photogrammétrie s’appuie sur la technique de corrélation d’images numériques suivant des points de vue distincts. Elle simplifie la reconnaissance de pixels homologues, et ce, de façon automatique, facilitant ainsi la modélisation 3D à partir des images capturées.

Plusieurs professionnels et ingénieurs de différents secteurs se servent de cette technologie de scan par photographie pour modéliser divers équipements. Ce qui leur permet surtout :
  • De réduire la pression sur la ressource humaine
  • De mettre à jour des modèles 3D (aménagement, démolition ou modification d’un ouvrage de BTP)
  • D’optimiser un document
  • D’améliorer le niveau de précision d’un support
  • De concevoir de l’orthophotographie
  • D’automatiser une procédure de reconstruction.

Pour la triangulation laser

Dans de nombreux secteurs d’activités, le principe de triangulation laser est d’une haute importance pendant l’usage d’un scanner tridimensionnel. Ce concept repose surtout sur la projection d’un rayon laser pour pouvoir ensuite réaliser l’étude de la trajectoire de ce dernier.

En calculant la déviation du laser, il devient plus facile de déduire les différentes propriétés et aspects techniques de la surface numérisée. Par ailleurs, un scanner à triangulation laser privilégie ce type de paramètre, grâce :
  • À une caméra
  • À un émetteur laser
  • À une plateforme rotative pour capturer les différentes parties du sujet à scanner.

Pour une lumière structurée

Un scanner 3D à lumière structurée projeter un motif lumineux (avec des caractéristiques techniques préalablement connues), notamment :
  • Sur une surface
  • Sur un objet
  • Sur la pièce à numériser en 3D.
Une caméra intégrée simplifie ensuite l’enregistrement des déformations de la lumière. Dès que le faisceau lumineux passe sur le sujet à scanner, il se dévie automatiquement pour reproduire un objet réel en image de synthèse en 3D.

Pour pouvoir reconstituer un modèle tridimensionnel, un scanner fonctionnant sur lumière structurée calcule précisément les distances entre les différents points de l’objet. Après quoi l’opérateur peut directement procéder à la modification ou à l’impression du modèle 3D sur une imprimante dédiée.
La technologie à lumière structurée est connue pour sa rapidité d’action dans le domaine de la numérisation 3D. Elle offre des résultats de grande qualité, quelle que soit la taille de l’objet scannée (moyenne ou grande dimension) :
  • 0,05 mm (50 microns)
  • 0,03 mm (30 microns)
  • 0,1 mm.
Un scanner 3D archéologie est une technologie en plein essor qui trouve des applications diverses dans de nombreux domaines. Il permet de capturer avec précision les détails des artefacts et des sites archéologiques pour une analyse approfondie.
HelloproDécouvrez d'autres guides expert
h
Combien coûte une métreuse pour câble, corde et fil ?
h
Guide des prix des scanners 3D
h
Comment choisir son scanner 3D ?
h
Machine tridimensionnelle : définition, fonctionnement, maintenance
h
Comment choisir son contrôleur géométrique ?
h
Combien coûte un télémètre laser ?
h
Combien coûte une machine tridimensionnelle ?
h
Combien coûte une mesure d’épaisseur ?
h
Combien coûte un dispositif de mesures de diamètre ?
Demandez conseil à nos vendeurs.
1 minute pour décrire votre besoin. 24h pour obtenir des devis compétitifs.
Faire une demande groupée (1min)