Comment choisir une barrière anti-inondation ?

Une barrière anti-inondation est un ouvrage destiné généralement à la protection des habitations face aux montées des crues. Elle se nomme encore panneau anti crue, batardeau anti-inondation ou portail anti-inondation. Le matériel sert le plus souvent à protéger les portes et les fenêtres des maisons. Mais dans certains cas, elle peut également être utilisée pour dévier le sens de l’écoulement d’eau dans une zone spécifique. Plusieurs types de barrières anti-inondation existent sur le marché. Le choix d’un modèle quelconque dépend surtout du type de projet à mener, de l’environnement et du niveau de performance de l’installation. Pour un modèle personnalisé, le prix commence à partir de 1500 euros.

Une barrière anti-inondation c’est quoi ?

Une barrière anti-inondation apparaît comme une installation permettant de protéger une construction ou une zone à risque. Le dispositif peut être utilisé aussi bien par des particuliers que des collectivités.

Le fonctionnement de l’ouvrage dépend surtout du système utilisé. Une barrière anti-inondation modulaire est par exemple constituée d’unités faciles à adapter entre eux. La liaison peut se faire par tous les côtés, garantissant par la même occasion le caractère étanche de la structure. Le plus souvent, chaque module est également rempli d’eau, de sable ou d’agrégats pour éviter le charriage.

Une barrière anti-inondation peut être utilisée :
  • Pour éviter la pénétration d’eau à l’intérieur d’une maison
  • Pour la protection d’un chantier de construction
  • Pour éviter le déversement des eaux dans un garage sous-terrain ou un sous-sol d’une maison
  • Pour conserver le lit d’un cours d’eau
  • Pour dévier le sens d’écoulement d’une crue
  • Pour contenir de l’eau durant les périodes d’étiage.
Barrière anti-inondation gonflable

Combien coûte une barrière anti-inondation ?

Le prix d’une barrière anti-inondation varie généralement en fonction de la complexité de l’installation. Les modèles les plus fréquents du marché restent :

  • Les sacs de sable, perçus également comme la barrière anti-inondation la moins onéreuse. En effet, une telle solution est facile à constituer et à installer. Des modèles professionnels existent également sur le marché, avec des produits absorbants à la place du sable. Comptez entre 7 et 20 euros l’unité.
  • Les batardeaux, connus principalement pour leur facilité d’installation. Comptez environ 400 euros pour un modèle de 1 m de haut et près de 600 euros pour les versions d’une hauteur de 2 m.
  • Les barrières anti-inondation modulaires, disponibles en différents formats. Ces modèles sont souvent dédiés aux professionnels. Comptez jusqu’à 800 euros pour le mètre carré.
  • Les boudins anti-inondation, parfois dédiés aux professionnels et aux collectivités. Efficaces, ils sont surtout conçus pour les grands projets de protection contre les inondations. Comptez également près de 75 euros le mètre.

Quels sont les différents types de barrières anti-inondations ?

Les barrières anti-inondations traditionnelles

Barrière anti-inondation sacs sable
  • Les sacs de sable :

Les sacs de sable constituent la première solution anti-inondation de l’histoire de l’humanité. Faciles à mettre en œuvre, ils se montrent également efficaces pour empêcher la pénétration d’eau via les portes d’entrée, par exemple.

Pour protéger l’intérieur de votre maison, il suffit de les disposer sur le pas de la porte d’entrée et de celle du garage. Mais le nombre de sacs et la hauteur de la barrière nécessaire dépendent surtout du niveau de risque d’inondation. En principe, les sacs de sable restent hermétiques face à une crue de moins de 50 cm.

Bien que souvent difficiles à transporter, les sacs de sable sont généralement réutilisables. Mais depuis quelques années, des fabricants proposent des sacs de sable à la fois légers et biodégradables. Ils contiennent surtout des particules polymères ultra-absorbantes. À sec, ils pèsent près de 200 g seulement. Mais au contact de l’eau, ils peuvent résister à des pressions de près de 2,5 tonnes/m².

  • Les bâches :
Les bâches peuvent également servir de barrière anti-inondation. De nature imperméable, elles peuvent peser jusqu’à 900 g/m². Mais leur véritable avantage reste leur grande flexibilité. En effet, elles peuvent suivre la forme de vos murs pour en garantir la protection.

Ce type de protection est souvent utilisé sur les murs fissurés ou les grilles d’aération vers le sous-sol, par exemple. Mais dans la plupart des cas, les bâches sont installées au niveau de la toiture pour en renforcer l’étanchéité.
Bâche Toiture Bleu Installation Maison

Les barrières anti-inondations à tubes gonflables

Boudin Eau Inondation Maison Protection
Ce sont des solutions entièrement préfabriquées. Le boudin est généralement constitué de PVC renforcé et imperméable. La structure est également munie d’une jupe d’ancrage et d’une couche de drainage, facilitant principalement son installation. Le système fonctionne par gravité, utilisant le poids de l’eau pour garantir la stabilité de la barrière. Certains modèles peuvent également être empilés et liés entre eux par des sangles pour augmenter leur performance.

Le dispositif vient le plus souvent avec une hauteur de protection de 500, 750 ou 1000 mm. Ils permettent surtout plusieurs applications. Telles que la protection de bâtiments, la conservation du lit d’un cours d’eau ou la protection d’une voirie. Généralement, les boudins à eau s’utilisent pour des protections périphériques et collectives.

Leur installation se fait à la main. Mais la mise en œuvre nécessite l’utilisation d’une ou deux pompes.
  • Les boudins à air
Légers, les boudins à air constituent également une barrière anti-inondation peu encombrante. Ils se gonflent grâce à un compresseur ou une pompe à air. La stabilité de la structure vient notamment d’une jupe d’ancrage renforcée située à la base de la barrière. Polyvalents, ils s’adaptent facilement à différents scénarios d’utilisations. Comme la protection d’une habitation, la conservation d’un lit mineur d’un cours d’eau ou la protection d’une voie publique.

Tout comme les boudins à eau, les boudins à air craignent surtout les objets tranchants. Une petite brèche risque l’anéantissement de tout le système.

Boudins Air Protection Rive Inondation

Les batardeaux de chantiers

Les batardeaux sont des barrages utilisés le plus souvent pour réaliser des travaux dans des zones habituellement couvertes d’eau. Ils sont surtout adaptés à la protection de grandes zones. Telles qu’un lit mineur d’un cours d’eau, un quartier ou un chantier de construction.
Sac remplir Sable Inondation protection
  • Les barrières perméables
Les barrières perméables se composent généralement de contenants en géotextile et du sable ou de matières à faible granulométrie. La structure peut être renforcée par une armature en bois ou en métal. Le dispositif est aussi empilable sur plusieurs niveaux.
Le contenant utilisé peut comporter plusieurs compartiments, rendant facile son installation. En effet, avec l’aide d’une toupie à béton, deux heures suffisent à deux hommes pour monter 100 m de barrières perméables.
  • Les barrières imperméables

Les barrières imperméables peuvent aussi être appelées barrières modulables. Le contenant utilisé est généralement composé de matériaux hydrofuges comme le polyester. Gravitaire, leur stabilité vient surtout du poids de l’eau dont elles renferment. En effet, les barrières imperméables doivent être remplies d’eau ou d’agrégats spécifiques pour être opérationnelles.

Les barrières modulables s’utilisent généralement sur des terrains plats. Pour des utilisations sur des sols rugueux, elles nécessitent des dispositifs d’adaptation préconçue. Leurs installations demandent également de l’expertise et d’outils adaptés.
Boîte Imperméable remplir Eau Inondation

Les barrières anti-inondations modulaires

Inondation Barrière Batardeau Membranaire
  • Les barrières d’eau Water-Gate ou batardeaux membranaires
Ce sont des barrières anti-inondations modulaires flexibles. Elles sont principalement constituées de bâches renforcées. Compactes, elles proposent également une mise en œuvre rapide. Leur déploiement se fait généralement en moins de cinq (5) minutes. Avec un lestage de plaquettes d’acier intégrées, elles garantissent une efficacité de rétention dès le premier centimètre d’eau. La hauteur de rétention maximale du dispositif varie aussi entre 15 et 200 cm.

Gravitaire, leur stabilité vient surtout du poids exercé par l’eau sur la toile au sol. Elles s’adaptent aussi facilement à tout type de terrains. Le rajout de longueurs supplémentaire se fait sans outil grâce à un simple système de doubles velcros intégré. Aussi, les batardeaux membranaires restent stables, quel que soit le sens du courant : frontal, latéral ou reflux.
  • Les barrages autostables
La barrière est formée d’éléments en « L » à encastrer. Gravitaire, la stabilité de la structure est également assurée par sa base large, se fixant au sol grâce à la pression de l’eau. Le dispositif se compose principalement de trois sections différentes : la section barrière, la section ancrage et la section scellement. La partie barrière assure la rétention d’eau. La partie ancrage elle, garantit la fixation de la structure au sol. Pour la partie scellement, elle permet de renforcer la stabilité de l’élément au sol.

Un élément de ce type de barrière mesure 750 mm de long. Son poids avoisine les 3,5 kg. Lors de l’installation, une pince spéciale est utilisée pour renforcer la fixation des éléments entre eux. Pour limiter les fuites entre les éléments, la jonction doit être renforcée par une bande mousse adhésive. Composée essentiellement de thermo plastique type ABS, la barrière propose une hauteur maximale de protection d’environ 50 cm. Et, elle résiste moins aux courants.
Barrière Inondation Autostable Joint Longueur

Les barrières anti-inondations mixtes

Barrière Inondation Flexible Ancrage Support
  • Les batardeaux flexibles avec ancrage
Ce sont surtout des barrières anti-inondation composées d’un système d’ancrage et d’une membrane imperméable. Le système d’ancrage utilisé reste généralement des contreforts en acier galvanisé. Solide, le cadre peut supporter jusqu’à environ 30 kg/dm². Établie sur une palette, une bâche peut faire office de membrane imperméable pour la structure.

Ces solutions sont surtout adaptées aux travaux de construction de pipeline, d’une rampe à bateau ou d’un projet de détournement d’un cours d’eau.
  • Les batardeaux rigides avec ancrage
Ce sont généralement les digues amovibles et les batardeaux inclinés à panneaux. Les digues se composent le plus souvent de poteaux intermédiaires et de panneaux en aluminium. Leur hauteur maximale de protection peut atteindre les 5 m. Leur installation relève parfois du ressort du génie civil. Mais leur mise en œuvre peut prendre plus de 5 minutes, en fonction des conditions météorologiques. Conçues pour durer, les digues amovibles ont une espérance de vie de près de 50 ans.

Plus faciles à installer, les batardeaux inclinés à panneaux sont constitués de poutres en aluminium extrudé, d’étais dorsaux, de plaques d’appuis au sol, de cales de serrage et de joints. Inclinée à 45 °, la barrière se stabilise grâce à la pression de l’eau sur la structure. La fixation aux extrémités est également renforcée par un système étanche de bâche. Sur le terrain, une suffit à 4 opérateurs de mettre en œuvre un batardeau rigide de 100 m.
Barrière Rigide Ancrage Batardeau Poteaux

Les barrières anti-inondations amovibles

Porte Barrière Inondation Poignées Palplanche
Ce sont surtout les batardeaux conçus pour la protection directe des bâtiments. Le système comprend des profilés muraux en aluminium et une palplanche. Elles se fixent le plus souvent sur le pas de la porte d’entrées, des fenêtres et du garage. La hauteur de rétention maximale d’eau est comprise entre 25 et 100 cm.

Universelles, les barrières anti-inondations amovibles s’adaptent à différents types d’usages :
  • Protection d’une maison
  • Protection d’un local professionnel
  • Protection d’un bâtiment administratif

Comment choisir une barrière anti-inondation ?

Pour choisir une barrière anti-inondation, vous devez avant tout connaître la nature et l’origine de l’inondation. Dans la plupart des cas, elle provient :
  • D’un débordement direct d’un cours d’eau
  • D’un problème lié aux réseaux d’assainissement urbains
  • D’un ruissellement
Aussi, les bâtiments à proximité d’un cours d’eau ou situés dans l’exutoire d’un bassin versant sont souvent à risque. Ils doivent être équipés d’un système anti-inondation tel qu’un batardeau amovible. Installée au niveau de chaque porte et fenêtre du bâtiment, une telle solution permet de garantir l’étanchéité de l’intérieur. En cas d’alerte inondation élevée, il est également possible d’installer des batardeaux membranaires tout autour de la maison.
Pour les collectivités, les batardeaux de chantier et les barrières à tubes gonflables peuvent servir à surélever les digues des cours d’eau. Dans le cas où l’inondation revient assez fréquemment, des batardeaux rigides avec ancrage peuvent servir d’une solution à long terme.

Les produits barrières anti-inondation les plus populaires

Barrière anti-inondation
Prix sur demande
Fournisseur certifié
Hauteur de protection : Inférieur à 2400000 mm
Type : Panneau
Mobilité : Amovible
Obtenir un tarif Envoyer un message
Voir tous les produits similaires