hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Une pompe à piston est une pompe hydraulique volumétrique générant un débit au fluide pompé. Elle fournit des débits pouvant atteindre 500 litres par minute et des pressions allant jusqu’à 1000 bars
Utilisé sur de nombreuses installations, cet équipement offre un meilleur rendement comparé aux autres pompes hydrauliques
Son prix varie généralement de 55 à 6500 €.
Estimation de prix
Entre 55 et 6500 €

Quel est le prix d’une pompe à piston ?

Le prix d'une pompe à piston est estimé entre 55 à 6500 €. Il varie en fonction de plusieurs critères, dont :
  • le nombre de piston, 
  • la cylindrée 
  • le type de la pompe (radiale ou axiale). 

Comment fonctionnent les pompes à piston ?

Tous les types de pompes à piston fonctionnent selon le même principe : des pistons effectuent un mouvement alternatif de va-et-vient pour aspirer et expulser le fluide. C’est pour cette raison que ces dispositifs sont parfois appelés « pompes alternatives ».
Le mouvement alternatif des pistons à l’intérieur du cylindre crée une chambre pour accueillir le fluide. Cela implique une phase d’aspiration de durée "t" qui succède à une phase de refoulement de la même durée.

Quels sont les différents types de pompes à piston ?

Les pompes à pistons sont classées en 2 grandes catégories :

Les pompes à pistons radiaux

Estimation de prix
Entre 550 et 6500 €
Avec les pompes à pistons radiaux, les pistons sont situés perpendiculairement à l’arbre. Ils sont entraînés par un excentrique. Ces modèles sont utilisés pour les pressions de refoulement importantes pouvant atteindre 1000 bars. 
Ces pompes se déclinent en 2 types :
  • Les pompes à pistons radiaux à bloc cylindre tournant 
  • Les pompes à pistons radiaux à bloc cylindre fixe.

Les pompes à pistons axiaux

Estimation de prix
Entre 50 et 2800€ 
Ces types de pompes sont équipés de pistons disposés parallèlement au bloc cylindre. Ils sont entraînés en rotation à l’aide d’un plateau incliné par rapport à l’arbre.
Les pompes à pistons axiaux sont essentiellement composées de :
  • Du corps
  • De l’arbre de pompe
  • Du plateau face ou incliné
  • Du piston
  • Du patin de glissement
  • Du barillet
  • De la glace de distribution.

Comment fonctionne une pompe à pistons radiaux tournant ?

Cette pompe est capable de varier et d'inverser le débit. Elle crée des pressions jusqu’à 400 bars. Elle se compose d':
  • D’un boisseau central fixe
  • D’un bloc cylindre
  • D’une couronne extérieure
  • De pistons
  • D’alésages.

  1. Le bloc cylindre tourne autour du boisseau central fixe. Cela crée une force centrifuge qui amène les patins des pistons à venir en appui sur l’intérieur de la couronne et à suivre son mouvement.
  2. La couronne extérieure est ensuite désaxée par rapport au bloc cylindre, ce qui engendre le mouvement de va-et-vient des pistons dans leurs alésages.
  3. En sortant du bloc cylindre, les pistons créent un vide partiel. Ce vide sert à accueillir l’huile hydraulique qui est poussée par la pression atmosphérique présente dans le réservoir.
  4. L’huile est acheminée aux pistons à l’aide du boisseau central fixe. La partie inférieure du boisseau correspond à l’orifice d’aspiration d’huile. C'est par cet orifice que les pistons sortent de leur alésage lorsque la rotation est dans le sens horaire.
  5. Le désaxage de la couronne par rapport au bloc cylindre force les pistons à entrer dans leur alésage. Par cette action, l’huile est alors dirigée vers l’orifice de refoulement qui est la partie supérieure du boisseau central. Ainsi, la phase d’écartement des pistons correspond à l’aspiration de l’huile et la phase de rapprochement correspond au refoulement.
  6. Quant à la variation du débit, elle est obtenue par le réglage de la couronne extérieure.

Comment fonctionne une pompe à pistons radiaux fixe ?

La pompe à bloc cylindre fixe se compose :
  • D’un arbre central excentrique
  • De pistons
  • De ressorts de rappel
  • D’alésages
  • Du corps de cylindre
  • Du clapet d’admission
  • Du clapet de refoulement.

  1. Les séries de pistons, disposés radialement dans le corps de cylindre, sont en appui sur l’arbre central excentrique. Chaque piston est introduit dans le bloc cylindre par l’intermédiaire d’un alésage.
  2. Le mécanisme d’entraînement de la pompe repose sur un bloc poussoir raccordé à un vilebrequin. C’est le mouvement excentrique de ce bloc poussoir qui entraîne le mouvement de va-et-vient de chaque piston.
  3. En sortant de son alésage, le clapet d’admission d’un piston s’ouvre, tandis que son clapet de refoulement se ferme. En même temps, l’alésage du piston se remplit de l’huile qui provient du réservoir.
  4. En entrant dans son alésage, le clapet du piston se ferme tandis que son clapet de refoulement s’ouvre. C’est ainsi que l’huile contenue dans l’alésage est évacuée vers l’orifice de refoulement.

Comment fonctionne une pompe à pistons axiaux ?

La pompe à pistons axiaux est proposée en 2 modèles :
  • La pompe à pistons axiaux à axe droit 
  • La pompe à pistons axiaux à axe brisé.

  1. L’arbre de pompe tourne et entraîne la rotation du barillet. Les pistons qui sont logés dans leurs alésages coulissent à l’intérieur de ce barillet. Le mouvement alternatif des pistons est induit par l’angle entre le plateau et l’axe de rotation de l’arbre.
  2. La glace de distribution agit comme un robinet qui sépare la haute et la basse pression.
  3. Pendant le premier demi-tour de l’arbre, le piston passe du point mort bas vers le point mort haut. Cela entraîne l’admission de l’huile par la lumière d’aspiration de la glace de distribution.
  4. Pendant le second demi-tour de l’arbre, le piston passe du point mort haut vers le point mort bas. L’huile est alors expulsée du piston par la lumière de refoulement de la glace de distribution pour atteindre les récepteurs du circuit hydraulique.

Les produits pompes à pistons les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Arthur MARQUES DE OLIVEIRA
Guide écrit par :
Arthur MARQUES DE OLIVEIRA
Spécialiste industrie chez Hellopro
Ancien responsable de production dans une fonderie, je me suis reconverti il y a quinze ans dans l'automobile. J'écris depuis divers articles sur l'équipement et les services du secteur industriel.