hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Parmi les différents types de pompes hydrauliques existantes, la pompe haute pression peut être la moins connue. Mais elle est présente dans tous les secteurs d’activité. Elle porte souvent le nom de pompe nettoyeur haute pression, pompe multicellulaire, pompe hydraulique ou bien pompe à membrane. Comptez également près de 8000 euros pour un modèle de hautes performances.   

Une pompe haute pression c’est quoi ?

Une pompe haute pression est un organe mécanique permettant de véhiculer une grande quantité de fluide en peu de temps. Le débit maximal d’une pompe haute pression performante avoisine en effet les 5000 bars

Elle est notamment utilisée :
Elle est généralement constituée :

Comment fonctionne une pompe haute pression ?

Le processus de pompage se fait généralement en quatre étapes : 

La mise en marche

Cette phase consiste à mettre la pompe haute pression en œuvre par l’intermédiaire d’une source motrice. Le plus souvent, un moteur est en effet rattaché au corps de pompage lui-même, facilitant la mise en marche de l’appareil. Mais sur certains modèles, la mise en service exige un motoréducteur. En fonction du fabricant, une pompe haute pression peut également fonctionner avec un moteur électrique, un moteur thermique ou un attelage trois-points. 

La mise en marche permet principalement d’animer les différentes pièces de pompage intégrées à la structure.

L’effet du vide partiel

Lorsque les pièces de pompage se mettent en mouvement, un vide partiel se crée à l’intérieur de l’appareil. Ce qui permet à la pompe haute pression de pomper, au sens propre du terme. 

L’admission

Le vide partiel engendre principalement une basse pression. Ainsi, pour combler le vide, la pompe aspire le fluide à pomper à partir de son orifice d’admission. 

Le refoulement

Cette étape consiste à entraîner le fluide vers l’extérieur de la pompe haute pression. Selon le système utilisé, la pression à la sortie peut varier entre 300 et 5000 bars. 

Combien coûte une pompe haute pression ?

Le prix d’une pompe haute pression varie avant tout en fonction du système de pompage utilisé.

  • Le prix d’un modèle centrifuge avoisine généralement les 250 euros. Ce type de pompe haute pression embarque un moteur électrique d’une puissance de 2000 Watts. La pression maximale délivrée est estimée à seulement 6 bars.
  • Un modèle volumétrique peut coûter plus de 2000 euros. Une telle pompe haute pression fonctionne le plus souvent grâce à un moteur diesel. Elle est capable de fournir jusqu’à 350 bars de pression.

Quels sont les différents types de pompes haute pression ?

Les pompes haute pression centrifuges

Ce type de pompes haute pression se compose généralement :
  • D’un moteur
  • D’une roue à aubes
  • D’un corps de pompe ou logement
Son moteur peut être électrique, thermique ou décentralisé. La roue quant à elle peut être ouverte, fermée, radiale, semi-axiale ou axiale, selon le fabricant. Le corps lui, est en grande partie constitué d’aluminium. Pour un meilleur rendement de la structure, le corps de pompe bénéficie d’une étanchéité optimisée.

Les pompes haute pression centrifuges sont surtout utilisées dans le domaine :
Un des inconvénients de ce type de pompes haute pression reste sa difficulté à pomper des liquides visqueux ou « susceptibles ». Tels que du vin, de la bière, du lait ou de l’alcool.

Les pompes haute pression volumétriques

Il s’agit d’une pompe haute pression d’une plus grande performance par rapport aux modèles centrifuges. L’effet de pompage vient surtout d’un élément mobile à l’intérieur de la structure. Elles se caractérisent principalement par :
  • Une pression de refoulement élevé
  • Un faible débit
  • Une capacité auto-amorçante
Les pompes haute pression volumétriques peuvent également se subdiviser en deux grandes catégories :
  • Les pompes haute pression volumétriques alternatives
Elles sont qualifiées d’« alternatives » quand le pompage résulte du mouvement alternatif de la pièce mobile du système. C’est le cas par exemple des pompes à piston et des pompes doseuses. Le mouvement de va-et-vient du piston ou de la membrane intégrée entraîne le pompage.
Les pompes haute pression volumétriques alternatives sont surtout utilisées pour pomper les fluides visqueux. Mais elles peuvent également être utilisées pour le dosage fin de produits chimiques.

  • Les pompes haute pression volumétriques rotatives
Ce sont notamment les pompes à palettes libres, les pompes à engrenages extérieurs, les pompes à rotor hélicoïdal excentré ou les pompes péristaltiques.
Ce type de technologie fonctionne avec un rotor tournant autour d’un axe. La vitesse de rotation du rotor entraîne généralement le pompage plus ou moins rapide du fluide.

Elles sont surtout utilisées pour :

Comment choisir une pompe haute pression ?

Pour choisir votre pompe haute pression, vous devez tenir compte de différents critères : 

La viscosité du fluide

Les pompes haute pression centrifuges sont peu adaptées aux fluides visqueux ou susceptibles. Ce sont par exemple le lait, la bière, la boue argileuse, la sauce tomate ou bien la colle. 

Le débit nominal de l’appareil

Les pompes haute pression volumétriques s’adaptent facilement à tous les types de fluides. Mais elles présentent des limites au niveau de leur débit. En effet, elles se montrent moins efficaces pour pomper de grandes quantités de fluide en moins de temps. 

La capacité auto-amorçante

La capacité auto-amorçante détermine la capacité de l’appareil à évacuer l’air dans le tuyau d’aspiration. Sans une telle capacité, certains appareils peuvent vous obliger à remplir de fluide le tuyau d’aspiration pour la mise en service. 

Le niveau d’étanchéité de l’appareil

Dans le domaine de l’agroalimentaire par exemple, le pompage de certains fluides exige des pompes totalement hermétiques. En effet, certaines pompes peuvent perturber le fluide lors du processus de pompage.

Les produits pompes haute pression les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Arthur MARQUES DE OLIVEIRA
Guide écrit par :
Arthur MARQUES DE OLIVEIRA
Spécialiste industrie chez Hellopro
Ancien responsable de production dans une fonderie, je me suis reconverti il y a quinze ans dans l'automobile. J'écris depuis divers articles sur l'équipement et les services du secteur industriel.