hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous

Guide des prix des dessalinisateurs

Dessalinisateurs
Décrivez votre besoin et recevez les tarifs des fournisseurs
Décrivez votre besoin
Voir les prix
Le dessalinisateur est un dispositif permettant de produire de l’eau douce à partir d’eau de mer. Il équipe généralement les bateaux de croisière et les voiliers, mais est de plus en plus présent sur les bateaux de plaisance.

Les grandes familles de dessalinisateurs se distinguent par la source d’énergie alimentant :
  • La pompe
  • Les panneaux de contrôle.

Quel est le prix d’un dessalinisateur ?

Estimation de prix
Moins de 1 000 à plus de 11 000 €
 Le prix d’un dessalinisateur est compris entre un peu moins de 1 000 et plus de 11 000 €.

Les dessalinisateurs manuels sont les modèles les moins chers et certains modèles électriques sont dotés d’une haute performance de production. Le prix de ces derniers peut dépasser les 11 000 €.

Comment fonctionne un dessalinisateur ?

Aussi appelé osmoseur, le dessalinisateur fonctionne grâce au principe d’osmose inverse. La méthode consiste à pomper l’eau de mer, puis à l’injecter sous pression de sorte qu'elle passe par une membrane semi-perméable très fine. Celle-ci laisse passer les molécules d’eau pure et retient les minéraux, ainsi que les impuretés biologiques, telles que les virus ou les bactéries. Ceux-ci sont évacués, grâce à une vanne, pour éviter que la membrane ne se colmate.

L’eau douce produite est tellement pure qu’il est important d’apporter de nouveau les minéraux indispensables, si elle est destinée à la consommation. Une pompe à haute pression (50 à 70 bars) permet de mettre l’eau salée sous pression et l’osmose inverse commence lorsque la pression exercée est supérieure à la pression osmotique. Il est possible d’utiliser plusieurs membranes en vue d’augmenter la production d’eau douce.

Quel type de dessalinisateur choisir ?

Selon la capacité de production

Avant l’achat d’un dessalinisateur, il est primordial de connaître les besoins à bord du bateau exprimés en litre par jour. Une estimation doit être faite en mesurant la consommation totale après un court trajet.

Seront pris en compte :
  • Le nombre d’équipages et de voyageurs
  • Le nombre de cabines et de douches
  • Le volume de stockage disponible
  • Le degré de confort attendu.
Il est alors possible de déterminer la bonne capacité de production du dessalinisateur. Une surestimation des besoins provoque un surdimensionnement de la capacité de production. La machine est alors moins sollicitée et le risque de propagation des bactéries est à prendre au sérieux.

À titre indicatif, une machine produisant entre 30 et 60 L/h est suffisante pour un bateau comptant uniquement deux membres d’équipage. Le débit de production est directement lié à la consommation énergétique et au type de source d’énergie du dispositif de désalinisation.

Selon la source d’énergie utilisée

La majorité des dessalinisateurs sont des modèles électriques. La différence repose sur la tension nécessaire.

On distingue trois principales catégories de dessalinisateurs électriques :
  • Les machines équipant les bateaux de taille importante qui disposent notamment d’un groupe électrogène fonctionnent au courant alternatif de 120/220 V. De nombreux voiliers ne peuvent pas encore installer ce type de dessalinisateur, à défaut de circuit 220 V. La solution consiste à brancher les dessalinisateurs via un onduleur ou un transformateur (12/220 V ou 24/220 V). Il est toutefois indispensable d’avoir à bord un parc de batteries important avec des moyens de charge adéquats. Des dessalinisateurs compacts, produisant 70 à 100 L/h, peuvent fonctionner avec des petits générateurs de 2 000 à 3 000 watts. Lorsque la production de la machine est plus élevée, une puissance plus conséquente est requise. Il faut aussi tenir compte des autres appareils consommateurs à bord, tels que les chauffe-eau, les équipements électroménagers, les luminaires ou les chargeurs de batterie. Certains modèles sont disponibles à moins de 3 000 €.
  • Les dessalinisateurs utilisant comme source électrique des batteries de servitude (12, 24 ou 48 V en courant continu) ont été conçus pour les fabricants pour équiper les voiliers de moins de 45 pieds. Les batteries sont, quant à elles, chargées par des sources d’énergie alternatives (éoliennes, hydrogénérateurs ou panneaux solaires). Le prix de ces dessalinisateurs peut dépasser les 11 000 €.
  • Les modèles fonctionnant avec un système de courroie d’entraînement sont à installer sur des bateaux à production d’électricité limitée, plus précisément à faibles capacités de batterie. La machine fonctionne dès que le moteur du bateau est en marche, car y étant attelé. Elle peut ainsi bénéficier de meilleurs rendements. L’eau douce peut être directement stockée dans des réservoirs. Mais il faut un espace dédié à l’installation du dessalinisateur dans le compartiment moteur.
Lorsque les embarcations ne disposent pas de source d’électricité, il existe des modèles à commande manuelle. Il s’agit de solution de secours, car affichant une très faible production d’eau douce. La pompe est actionnée à la main et avec 30 coups, il est possible d’obtenir environ 5 L/h. Ce type de dessalinisateur est parfaitement compact pour pouvoir équiper un canot de sauvetage. Pour indication de prix, le KATADYN Survivor-35 est affiché à 2 499,95 €.

Des modèles à alimentation mixte sont également disponibles. Le Power-Survivor 40 qui est à la fois électrique et manuel peut produire 6 L/h. Il peut être installé sur de petits bateaux et alimenté par une batterie. Comme moyens de charge, il est envisageable d’opter pour un moteur thermique ou de panneaux solaires.

Comment réduire la consommation énergétique du dessalinisateur ?

Les modèles fonctionnant en courant continu sont particulièrement énergivores. La consommation moyenne pour ce type d’appareil est aux alentours de 1 Ampère par litre d’eau douce produite. Une solution existe cependant pour limiter la consommation : opter pour un dessalinisateur à récupérateur d’énergie.

Au lieu d’alimenter la pompe haute pression, ce sera une pompe de gavage basse pression qui sera branchée sur la batterie. Un système de va-et-vient de pistons permet de faire augmenter la pression de l’eau de mer, jusqu’à 60 bars, que la pompe de gavage envoie vers la pompe haute pression. Le résultat est une baisse de consommation énergétique d’environ 50 %.
Pour aller plus loin
  • h
    Combien coûte un déminéralisateur industriel ?
    Un déminéralisateur industriel désigne un dispositif permettant d’obtenir de l’eau hautement
  • h
    Combien coûte un adoucisseur d'eau ?
    L’adoucisseur d’eau est un dispositif de contrôle qui permet de prévenir la dureté de l
  • h
    Combien coûte un appareil anti-calcaire ?
    Les appareils anti-calcaires, comme les adoucisseurs d’eau, regroupent les différents dispositifs
  • h
    Quel est le prix d’un traitement de l’eau par uv ?
    Un traitement de l'eau par uv consiste à stériliser, à filtrer et à purifier cet élément
  • h
    Guide de prix d'un traitement d'eau par osmose inverse
    Le traitement d’eau par osmose inverse est un procédé de potabilisation d’eau, utilisant
  • h
    Guide des prix des sels adoucisseurs
    Un sel adoucisseur ou sel pour adoucisseur désigne un minéral utilisé notamment pour le traitemen
  • h
    Combien coûte un système anti-calcaire électronique ?
    Le système anti-calcaire électronique est une alternative aux adoucisseurs d’eau. Cet équi

Nos dessalinisateur les plus populaires

Publié le 05/10/2022
Jean-Marc BRISSOT
Guide écrit par :
Jean-Marc BRISSOT
Spécialiste environnement chez Hellopro
Ingénieur en traitement de l’eau et des déchets, j'excerce aujourd’hui en tant que consultant pour plusieurs collectivités et rédige divers articles sur les problématiques associées.
Dessalinisateur : Vous cherchez le meilleur prix ?