hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Tarière thermique et électrique

Combien coûte une tarière électrique et thermique ?

ESTIMATION DE PRIX
Entre 100 € et 1 000 €
Constaté par Bernard, conseiller chez HelloPro
Obtenir des devis gratuits
Tarière thermique et électrique
La tarière électrique ou thermique perce, creuse, troue, carotte ou fore les matériaux à dureté faible, moyenne ou élevée, en fonction de son domaine d'application :
  • Lors d’un aménagement extérieur, elle remplace la bêche ou la pioche pour creuser les trous destinés à recevoir les arbres, arbustes et autres végétaux.
  • Lors des travaux de construction, elle creuse la terre pour l'installation de piquets de clôture ou la mise en œuvre de fondation.
  • En menuiserie ou charpenterie, les professionnels s'en servent pour le travail du bois.
Estimation de prix
À partir de 100 euros

Quel est le prix d’une tarière électrique et thermique ?

Estimation de prix
  • Achat : entre 100 et plus 1000 euros
  • Location : environ 30 euros par jour
Le prix d’une tarière électrique et thermique oscille entre 100 et 1000 euros. Pour une location journalière, il faut compter environ 30 euros.

La tarière thermique

Estimation de prix
De 100 à 1000 euros
Il faut prévoir près d'une centaine d'euros pour une tarière thermique d’usage général et ponctuel. En principe, sa puissance est limitée à moins de 1000 watts pour des opérations peu intensives. Entre 100 et 150 euros, la tarière permet de creuser des petits trous pendant des travaux de jardinage et de paysagisme.
Il est possible d'acquérir des équipements de plus grande puissance à partir de 200 euros et jusqu'à 300 euros. Les tarières thermiques accessibles dans cette fourchette de prix sont adaptées à des usages semi-professionnels.
Le prix moyen constaté pour les tarières professionnelles dédiées aux plus gros projets se situe entre 400 et plus de 1000 euros. On parle d'une puissance allant jusqu'à 2200 watts nécessitant l'intervention de deux personnes pour la manipulation du matériel. Ces modèles conviennent aux usages intensifs et répétitifs dans l'aménagement urbain ou dans la construction.

La tarière électrique

Estimation de prix
De 200 à 400 euros
Le prix moyen pour une tarière électrique commence à 200 euros. On distingue les modèles filaires ou autonomes à batterie sans fil. Certaines solutions améliorées avec des systèmes LED pour les travaux nocturnes, un mécanisme d'engrenage facilité ou un moteur éco-responsable coûtent plus de 400 euros.

Quelles sont les caractéristiques d'une tarière électrique ou thermique ?

La tarière électrique ou thermique sert à creuser, à percer ou à carotter divers matériaux à dureté faible, moyenne ou élevée, sans efforts. Elle travaille le sol dans l'aménagement extérieur et casse les matériaux dans le BTP. La source d'alimentation fait la différence entre les électriques et les thermiques.
Leur puissance moyenne se situe à près de 1200 watts. On peut retrouver des matériels de plus de 2900 watts. La profondeur de forage moyenne les 56 cm pour près de 15 à 20 cm de diamètres de forage.
Estimation de prix
  • Tarière 1 homme : 200 euros
  • Tarière 2 hommes : plus de 300 euros

On distingue :
  • La tarière 1 homme nécessitant l'intervention d'un seul opérateur qui coûte moins de 200 euros.
  • La tarière 2 hommes manœuvrée par deux opérateurs dont le prix dépasse aisément les 300 euros.
L'équipement dispose de roue, de béquille ou de train pour sa mobilité et sa stabilisation. Le premier est recommandé pour une nécessité de déplacement élevée. Le second aide lors de travaux de forage sur pente ou sur terre dure. À train, la tarière est mobile à souhait.

Comment choisir une tarière électrique ou thermique ?

Trois impératifs sont au cœur du choix d'une tarière électrique ou thermique.
  • L'alimentation : les tarières électriques sont moins bruyantes que les thermiques. Elles sont maniables grâce à un système de démarrage simplifié. Les vibrations se voient également réduites. Toutefois, ces modèles coûtent plus cher.
  • La puissance : une tarière alimentée par près de 1200 watts au minimum est recommandée. Elle permet des travaux plus ou moins intensifs. Les plus grosses puissances sont préconisées pour les chantiers de grande envergure.
  • La sécurité : la présence d'un système de débrayage automatique garantit une utilisation sécuritaire pour les opérateurs.

Comment utiliser une tarière électrique ou thermique ?

  • Les pointes du foret doivent être bien affûtées avant chaque utilisation de la tarière.
  • Le démarrage du moteur est à effectuer sous contrôle minutieux du comportement de l'équipement.
  • Pendant le forage, il faut bien contrer la force de la tarière.
  • Au fur et à mesure de la progression dans l'opération, il est primordial de bien dégager les matières des trous.
  • Le ou les opérateurs de la machine ainsi que les personnes autour doivent impérativement se munir des équipements de protection individuelle adéquats dont les gants, les lunettes ou encore les bottes de sécurité.
  • Une tarière doit faire près de 1 mètre pour permettre une sécurité contrôlée et l'opérateur près de 1m70.
  • L'opérateur est formé et apprêté à l'utilisation de l'appareil que ce soit au niveau de ses conditions physiques ou du mode de fonctionnement de base de la machine.

Comment entretenir une tarière électrique ou thermique ?

Les mesures d'entretien de base concernent le nettoyage de la tarière après chaque utilisation. Cette opération permet de débarrasser la mèche des résidus de matières issus du processus de forage. Il convient par la suite de s'assurer qu'elle ait conservé sa forme après les travaux. La phase suivante relève de la lubrification du foret. Il suffit de passer un chiffon imbibé de matière lubrifiante adéquate le long du composant pour une protection contre la rouille. En cas de défaillance détectée, il est recommandé de consulter un professionnel à même de réaliser un diagnostic précis et complet concernant l'état de la tarière.
Les bonnes pratiques pour mieux conserver sa tarière électrique ou thermique consistent à :
  • Bien visser le foret avant les interventions ;
  • Éloigner le matériel de l'humidité pendant l'utilisation ;
  • Le conserver dans un abri sec pendant l'entreposage ;
  • Mettre la tarière à un endroit protégé du gel lors de son rangement.

Nos tarières électriques et thermiques les plus populaires

Tariere
Prix sur demande
Envoyer un message
Publié le 23/06/2022
Bernard FOUGET
Guide écrit par :
Bernard FOUGET
Spécialiste agroalimentaire chez Hellopro
Ingénieur agronome de formation, collaborateur R&D chez Danone, puis responsable qualité d'une usine du groupe, j'exerce maintenant en tant que consultant pour l'industrie laitière. Je conseille également la communauté Hellopro sur l'équipement et les outils de production du secteur agroalimentaire.
Tarières électriques et thermiques : Vous cherchez le meilleur prix ?