hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Un revêtement de sol antidérapant possède des propriétés d'adhérence élevées aux semelles et aux roues. Il conserve cette caractéristique même au contact d'un facteur glissant comme l'huile, l'eau ou autres produits liquide. Une finition rugueuse et un choix de matériau sont à la base de cette spécificité.
Le revêtement de sol antidérapant se met en place dans des zones, comme :
  • Un atelier,
  • Une usine ou une installation industrielle,
  • Un bâtiment administratif,
  • Un établissement scolaire,
  • Un hôpital,
  • Des escaliers,
  • Une passerelle ou allée piétonne,
  • Un immeuble commercial,
  • Une terrasse et les abords d’une piscine.

Estimation de prix
  • Prix de fourniture : 7 à 200 euros / m²
  • Tarif de pose : 10 à 20 euros / m²

Combien coûte un revêtement de sol antidérapant ?

Le prix de fourniture du mètre carré d’un revêtement de sol antidérapant oscille entre 7 et 200 euros. La pose, elle, se facture jusqu’à 20 euros le m². Par principe, ce type de produit se livre dans un contenant, dont le coût se réfère au litre ou au kilogramme.
Les revêtements de sols antidérapants sont fabriqués à partir des matériaux souples ou rigides. Le modèle souple constitue la version la moins onéreuse, bien que facile à poser. À coller sur une dalle existante, sa mise en œuvre nécessite peu de travaux, à la différence de celle d’un revêtement rigide impliquant des opérations de préparations de sol. Ces dernières regroupent, par exemple :
  • Un nettoyage à haute pression,
  • Un rebouchage des trous
  • Une imperméabilisation.
Ce qui peut nécessiter l’intervention d’un professionnel :

Type de revêtement antidérapant
Prix hors pose
Revêtement de sol antidérapant souple
7  à 70 euros le m2
Revêtement de sol antidérapant à appliquer 
Résine époxy : 15 à 50 euros m2
Peinture : 40 à 48 euros le litre (pour 9.5 m²)

Revêtement rigide
10 à 50 euros le m2

Quels sont les différents types de revêtement de sol antidérapant existants ?

Les revêtements antidérapants souples

Estimation de prix

  • Entre 7 et 70 euros

Les revêtements antidérapants souples regroupent :
  • Les revêtements en fibres naturelles, disponibles pour 7 à 40 euros le m2 ;
  • Les moquettes, dont le prix du mètre carré s’estime entre 20 et 70 euros ;
  • La dalle en caoutchouc, évaluée à partir de 39 euros.
En général, la moquette et les fibres naturelles se proposent en rouleau, avec des prix variant au mètre linéaire ou au m2. Ces deux types de revêtement de sol antidérapant souple s’installent surtout :
  • Dans les salles de réception,
  • Dans les halls d’entrée d’hôtels,
  • Dans les salles de cinémas.
Constitué de tissus textiles ou de fibres végétales comme le sisal, elles s’adaptent mieux dans les pièces à faible teneur en humidité.
Dans le cas d’une pièce humide, la dalle en caoutchouc constitue la version la plus populaire existante. Composée de caoutchouc naturel ou synthétique, ce type de revêtement confère au sol une résistance optimale contre les différents produits glissants, tels que les lubrifiants. Ainsi, on retrouve ce type de produit dans différents endroits, comme :
  • Des entrepôts,
  • Des locaux commerciaux,
  • Des installations agro-alimentaires.
Certaines dalles en caoutchoucs se posent sans colle ni vis au sol, ce qui facilite leurs remplacements en cas d’usure.

Type de revêtement souple
Utilisation
Prix hors pose
La dalle en caoutchouc
Environnement sec et humide
à partir de 39 euros le m2
Les moquettes et fibres naturelles
Environnement sec
7 à 70 euros le m2

Les revêtements sol antidérapants à appliquer ou rigide

Estimation de prix

  • Plus de 20 euros

Un tel dispositif de protection du sol se décline sous différents modèles, dont :
  • Les revêtements en carbure de silicium, proposés à partir de 89 euros ;
  • La peinture antidérapante, au prix du litre évalué à partir de 40 euros ;
  • Le sol en résine époxy, compté à partir de 20 le m2 ;
  • Le revêtement en lames de PVC, disponible à partir de 29 euros la pièce ;
  • Le carrelage, accessible à partir de 20 euros le m2.
Si le revêtement de sol en carbure de silicium se destine pour des applications en extérieur, la peinture antidérapante, elle, se réserve notamment à des installations en intérieur. Cependant, l’utilisation des lames en PVC se recommande quant il s’agit de poser un sol antidérapant extérieur avec joint apparent, ajouré.
En ce qui concerne les sols à forte fréquentation, les revêtements en résine époxy constituent la version la plus adaptée, d’autant que ce type de produit supporte même le poids d’un véhicule. Ce qui leur permet de s’adapter à des applications :
  • Dans un parking,
  • Dans un entrepôt,
  • Dans des chaines de transformations alimentaires.

Type de revêtement rigide ou à appliquer
Utilisation
Prix
carbure de silicium
extérieur (escalier, rampe et passerelles)
à partir de 89 euros au m²
peinture antidérapante 
intérieur (bureau et salle de réception)
à partir de 40 euros le litre
résine époxy
intérieur (parking et entrepôts)
à  partir de 15 au m²
lames de PVC
extérieur (cours, passerelle et pont)
à partir de 29 euros la lame
carrelage
extérieur et intérieur (salle d’eau, terrasse, abords de piscine, laboratoire et cuisine)
à partir de 10 euros au m²
Pour l’entretien, tous les revêtements rigides se salissent moins. Un simple nettoyage à l’eau savonneuse, sans produits chimiques, peut suffire pour les rendre propres.

Combien coûtent les différents types d’accessoires de sols antidérapants ?

Estimation de prix

  • À partir de 5 euros

Le prix d’un accessoire de revêtement de sol antidérapant commence à partir de 5 euros. Ce sont, par exemple :
  • La barre de seuil, pour une entrée ou escaliers,
  • Les pièces antidérapantes, dédiées à la sécurité du sol. Ces éléments regroupent les tapis décoratifs antidérapants, la pièce en caoutchouc antidérapant et les caillebotis.

Nos revêtements antidérapants les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.