CONSEIL D'EXPERT

Combien coûte un mur anti-bruit ?

Moyenne des tarifs* 150€ - 450€ *Chiffres constatés en avril 2024

Quelle longueur souhaitez-vous pour le mur anti-bruit ? * Vous devez sélectionner une réponse avant de valider

Obtenir des devis
Temps de lecture estimé : 5min
Un mur anti-bruit, aussi appelé écran anti-bruit ou écran acoustique, comme son nom l’indique, a pour rôle d’isoler un espace extérieur des nuisances sonores. Il est habituellement édifié le long d’infrastructures à proximité d’habitations.
Voici les points essentiels qui serviront de guide pour le prix d’un mur anti-bruit :
  • Les différents matériaux de composition du mur
  • Le mode d’installation
  • Les différentes contraintes de la zone d’installation.

Estimation de prix
Entre 150 et 450 € le mètre linéaire
Obtenez des devis pour un mur anti-bruit

Quel est le prix d’un mur anti-bruit?

Le prix d’un mur anti-bruit peut aller de 50 à 450 euros par mètre linéaire, hors frais de pose. Le budget à prévoir dépend du matériau ainsi que de la hauteur de l’édifice. 
Avant de procéder à la construction du mur, il faut faire évaluer les nuisances sonores de la zone par un professionnel certifié. Cela permet de choisir le type de mur anti-bruit adéquat.

Les murs anti-bruits en gabion

Estimation de prix
Entre 300 et 350 € le mètre linéaire
Le prix d’un mur anti-bruit en gabion peut aller de 300 à 350 euro par mètre linéaire. De par leurs propriétés acoustiques, les ouvrages en gabion sont particulièrement adaptés pour la réalisation de mur anti-bruit. En effet, ce matériau lutte efficacement contre les nuisances sonores grâce à sa forte absorption du bruit. 
Un mur en gabion à l’avantage de ne pas nécessiter de lourds travaux de réalisation, bien que sa conception nécessite des matériels spécialisés, comme une brise roche hydraulique ou des engins de terrassement pour bien préparer le terrain avant la pose des cages.

Les murs anti-bruits en parpaing

Estimation de prix
De 150 à 310 € le mètre linéaire
Le cout d’un mur en parpaing est d’environ de 150 à 310 euros par mètre linéaire. Cette construction offre des résultats plus ou moins probants contre les nuisances sonores. De plus, le mur en parpaing compte plusieurs modèles et couleurs, permettant d’obtenir un écran acoustique esthétique.

Les murs anti-bruits en briques

Estimation de prix
Entre 175 et 330 € le mètre linéaire
Le mur anti-bruit en briques coûte entre 175 et 330 euros par mètre linéaire. Cette construction présente a la même efficacité qu’un mur en parpaing. La brique offre une forte résistance et une excellente régulation de l’humidité. Par ailleurs, résistant très bien au feu, elle reste un matériau écologique. Sa pose s’effectue facilement et elle reste également un matériau naturellement isolant.

La palissade en bois

Estimation de prix
De 150 à 430 € le mètre linéaire

Le prix d’un mètre linéaire de palissade en bois oscille entre 150 et 430 euros. Ce dispositif a l’avantage d’être naturelle tout en assurant un isolement acoustique efficace.
À noter que si la distance entre le bruit et la palissade est plus grande que la distance entre la palissade et la propriété, le procédé sera inutile. Il sera donc primordial de situer un tel mur à proximité de la source de bruit afin d’avoir une plus grande efficacité. 

La tôle ondulée

Estimation de prix
Entre 50 et 115 €  le mètre linéaire

La tôle ondulée a de moins bonnes performances contre les nuisances sonores par rapport aux autres matériaux. Cependant, il s’agit du dispositif le plus abordable. Son prix varie entre 50 et 150 euros par mètre linéaire.
Le mur anti-bruit en tôle ondulée aura l’avantage d’être facile d’installation. Il est également possible de renforcer son efficacité contre les bruits, en y ajoutant un mur double peau à l’aide d’une profileuse de tôle, par exemple.
Type de mur Prix du mètre carré sans pose
Gabion Entre 300 et 350 €
Parpaing Entre 150 et 310 €
Brique Entre 175 et 330 €
Palissade en bois Entre 150 et 430 € 
Tôle ondulée Entre 50 et 115 €

Qui doit prendre en charge l’installation d’un mur anti-bruit ?

La construction d’un mur anti-bruit s’avère souvent nécessaire pour se prémunir contre les nuisances sonores. Cependant, le prix d’une telle construction freine de nombreux propriétaires. Et pourtant, il faut savoir que dans la majorité des cas, les victimes du bruit n’ont pas à payer pour faire construire un mur acoustique.

Contacter sa mairie

Dans la grande majorité des cas, il revient à la mairie de financer la construction d’un mur anti-bruit. Certaines lois européennes imposent la construction d’un tel édifice lorsqu’une zone résidentielle est exposée à des niveaux de bruits excessifs.
De ce fait, les personnes vivant dans des zones fortement exposées au bruit peuvent contacter leur mairie, de manière collective, pour financer le cout de travaux. Cela est notamment le cas des résidences installées :

  • Près d’une voie ferrée, dont le niveau de bruit dépasse les 73 dB
  • Près d’un aéroport, dont le niveau de bruit dépasse les 55 dB
  • Près d’une zone industrielle ou d’une industrie, dont le niveau de bruit dépasse les 71 dB
  • Pres d’une route ou d’une voie de TGV, dont le niveau de bruit émis excède les 68 dB.

De quoi se compose un mur anti-bruit?

Les matériaux utilisés pour la construction d’un mur anti-bruit sont divers. Chaque matériau possède une efficacité phonique qui permet d’absorber les bruits.
Voici les matériaux souvent utilisés lors de constructions de mur anti-bruit, ainsi que des exemples d’environnement où ils sont efficaces :
  • Gabion : dans un environnement plus ou moins bruyant
  • Parpaing : dans un environnement de travail
  • Brique : Pour des logements plus ou moins calmes
  • Palissade en bois : Pour des logements calmes
  • Tôle ondulée : Pour un environnement protégé.

Où placer un mur anti-bruit ?

Afin d’assurer l’efficacité d’un mur anti-bruit, il doit être installé à une distance et une hauteur bien définie :
  • Il faut compter une longueur dépassant celle du terrain afin que le bruit ne puisse pas passer.
  • Un mur anti-bruit doit avoir une hauteur minimum de 2 mètres.
  • La hauteur du mur doit être supérieure à 2 mètres, dans le cas où l’origine du bruit et du point à isoler se trouvent à un étage supérieur du bâtiment.
  • Il doit être placé sur une zone optimale entre la résidence et l’origine du bruit.
Il est conseillé de placer un mur anti-bruit à une bonne distance, de façon à ce que l’ombre créée par le mur ne nuise pas à l’éclairage de la propriété.
En cas de démolition ou de collecte de matériau, une benne preneuse et un bac de collecte roulant peuvent être indispensables à la réalisation de ce type de tâches.
Enfin, il est nécessaire de prévoir des bennes à déchets petits volumes ou grands volumes, afin de collecter et transporter les déchets engendrés par les installations.

Comment bien choisir son mur anti-bruit ?

L’efficacité phonique de chaque mur anti-bruit est variable selon le matériau de construction utilisé. Afin de choisir un mur anti-bruit efficace, il faut prendre en compte et vérifier les points suivants :
  • L’intensité sonore : Un professionnel doit analyser l’intensité sonore de l’environnement
  • Le matériau : Après analyse, il détermine le matériau le plus efficace pour la construction d’un mur anti-bruit.
Dans le cas de transport de matériaux lourds comme le gabion, il peut être indispensable de se munir d’une fourche à palette.
Aussi, chaque type de matériau d’un mur anti-bruit affiche une efficacité phonique qui lui soit propre. Par convention, l’intensité du bruit se mesure en décibel (db).
Nombre de décibel Exemple de bruit Sensation
10 à 20 db Environnement protégé Très calme
30 à 40 db Logement calme Calme dans la journée
50 à 60 db Environnement de travail  Moyen
70 à 80 db  Rue bruyante Bruyant
90 à 100 db  Marteau piqueur Risque de lésions auditives
Comme susmentionné, le mur anti-bruit se choisit en fonction de l’intensité de la pollution sonore :
  • Pour des bruits d’une intensité comprise entre 10 et 20 dB, la tôle ondulée est recommandée.
  • Pour des bruits entre 30 et 40 dB, la palissade en bois s’avère particulièrement efficace.
  • Si l’intensité de la pollution sonore se situe entre 50 et 60 dB, il est judicieux d’opter pour un mur en briques ou en parpaing.
  • Pour neutraliser des nuisances sonores de 70 à 80 dB, le mur en gabion est tout indiqué.
Pour améliorer le confort d’une habitation, en plus d’installer un mur anti-bruit, le propriétaire peut également utiliser un lève-conteneur pour transporter les déchets ou un cache conteneur pour déchets afin de les masquer provisoirement.

FAQ

Pourquoi installer un mur anti-bruit chez soi ?

L’installation d’un mur anti-bruit neutralise les pollutions sonores engendrées par les routes, le voisinage ou les appareils bruyants. Cette structure améliore significativement le confort acoustique, pour un environnement plus sain.

Quelle doit être la hauteur minimale d’un mur anti-bruit ?

Pour être efficace, un mur anti-bruit doit mesurer 2 mètres de hauteur au minimum.

Quelles sont les normes en vigueur sur les murs anti-bruit ?

Un mur anti-bruit doit se conformer aux normes européennes NF EN 1793-1, NF EN ISO 354, et NF EN ISO 11654, EN ISO 717-1, EN ISO 140-3, et NF EN 1793 pour confirmer ses performances en isolation acoustique et en absorption de bruit.
Combien vous coûtera des Murs anti-bruit ?
1 minute pour décrire votre besoin. 24h pour obtenir des devis compétitifs.
Faire une demande personnalisée (1min)