hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
L’échafaudage fait partie de la grande famille des matériels d’accès et de travail en hauteur au même titre que les escaliers, les ascenseurs et les plateformes de travail. Il sert ainsi à permettre l’accès à différents endroits d’un environnement de travail en hauteur plus ou moins importante. Cet équipement d’accès se distingue toutefois du lot grâce à une conception spécifique. Il prend la forme d’une installation temporaire, à construire provisoirement sur le lieu d’utilisation et à désinstaller après usage. Encore faut-il savoir comment bien monter, démonter ou modifier un échafaudage pour en assurer une utilisation efficace.

Comment monter, démonter ou modifier un échafaudage ?

Une analyse des besoins en matière de travaux et des contraintes sur la zone de travail s’impose préalablement les opérations d’installation, de désinstallation ou de transformation d’un échafaudage. Les travaux doivent être réalisés suivant les consignes du fabricant. Celles-ci sont mentionnées dans la notice d’utilisation de la construction temporaire. Cette dernière doit être portée à la connaissance du chef d’entreprise et des opérateurs qualifiés responsables du montage, du démontage, de la modification et de l’usage de l’échafaudage.

Le montage echafaudage consiste en l’assemblage des différents éléments le composant. Raison pour laquelle monter un échafaudage seul peut être impossible sauf pour de petites structures. En général, la première étape de l’opération correspond à la mise en place de la charpente. Les appuis au sol, soit les pieds d’échafaudage, sont à poser en premier. Pour les échafaudages suspendus, ce sont les consoles et autres types de pièces d’accrochage. Il faut ensuite relier les éléments verticaux comme les montants et les tubes d’échafaudage aux horizontaux comme les traverses et moïses pour former le corps de l’installation. Les liaisons sont assurées par les pièces de fixation comme des colliers, crochets, goupilles et amarrages. La phase suivante est celle de la mise en place des plateformes de travail, dont les planchers et plateaux d’échafaudage.

Les documents de montage et d’utilisation d’un échafaudage résument généralement le processus comme suit :

  • Étape 01 : Disposition des cales
  • Étape 02 : Mise en place des vérins de départ
  • Étape 03 : Montage des cadres de départ
  • Étape 04 : Montage des lisses
  • Étape 05 : Montage des échelles
  • Étape 06 : Montage des garde-corps
  • Étape 07 : Montage des planchers
  • Étape 08 : Montage des plinthes
Les travaux sont exécutés progressivement d’un niveau à un autre, intercalés de la pose des moyens d’accès, notamment les échelles d’échafaudage. Un premier niveau inférieur est réalisé en entier avant de procéder à la mise en œuvre du plancher supérieur, et ainsi de suite.

Certains matériels sont équipés d’accessoires d’échafaudage en option servant à faciliter la réalisation des travaux, comme les poulies d’échafaudage pour manutentionner les matériaux et outils. Aussi, il ne faut pas oublier de les mettre en place.

Le démontage se réalise suivant le même principe que pour l'echafaudage montage mais dans l’ordre inverse. Les travailleurs commencent donc par désassembler les plinthes et planchers avant de passer à la désinstallation des garde-corps, échelles et lisses. L’enlèvement des cales, des vérins et des cadres de départ achève les opérations. La modification concerne toute retouche à faire sur la construction après echafaudage installation.

Qui peut monter, démonter ou modifier un échafaudage ?

Les personnes chargées de la mise en place d’un échafaudage sont appelées échafaudeurs. Conformément aux prescriptions de l’article R 4323-69 du Code du travail, toutes opérations de montage, démontage ou modification d’un échafaudage doivent être réalisées par du personnel compétent spécialement formé aux travaux envisagés. Le contenu de la formation dispensée comporte notamment :

  • la compréhension du plan de montage, de démontage ou de transformation de l’échafaudage
  • la sécurité lors du montage, du démontage ou de la transformation de l’échafaudage
  • les mesures de prévention des risques de chute de personnes ou d’objets, en l’occurrence depuis l’échafaudage
  • les mesures de sécurité en cas de changement des conditions météorologiques au cours des travaux
  • les conditions en matière d’efforts de structures admissibles
  • les risques liés aux opérations de montage, de démontage ou de modification de l’échafaudage
À la fin du programme, les apprentis passent une série d’évaluations avec validation d’aptitude au montage, démontage, modification et utilisation d’échafaudage par la délivrance d’une attestation de formation. Comme son nom le laisse entendre, ce document atteste des connaissances et du savoir-faire des futurs monteurs d’échafaudage à utiliser en toute sécurité l’installation et maîtriser son montage ainsi que son démontage.

Pour profiter des offres de formation, les futurs échafaudeurs doivent être âgés de 18 ans minimum et reconnus aptes médicalement par un médecin du travail.

De quels équipements le monteur d’échafaudage a-t-il besoin ?

  • Les équipements additionnels spécifiques au chantier comme les masques ou les lunettes de protection
  • Les kits d’outillage comprenant divers matériels du type mètre, craie, marteau, clés, niveau à bulle, perceuse ou coupe-tubes
Equipements de protection individuelle

Pourquoi faire installer et désinstaller son échafaudage par une entreprise d’échafaudage ?

Recourir à l’aide d’une entreprise d’échafaudage peut s’avérer indispensable dans le cas où aucun personnel interne n’est disposé à monter ou démonter l’échafaudage faute de formations.

Une entreprise d’échafaudage est une entité spécialiste en échafaudage qui est à même de proposer divers services relatifs à la livraison, installation, désinstallation et transformation de cette structure. Pour ce faire, un ou plusieurs travailleurs sont mobilisés afin de fournir l’aide nécessaire à l’utilisateur.

La prestation est facturée à différents tarifs selon la société. La détermination du coût d’intervention va aussi dépendre des dimensions d’échafaudage ainsi que de la durée des travaux, et parfois des frais de transport pour les entreprises propriétaires de leurs propres échafaudages. Le montant total va ainsi s’ajouter au prix d’achat de l’échafaudage donnant la totalité des charges de mise en place de l’installation.

En location, le coût du montage et de démontage de la construction est généralement inclus dans le tarif de base.

Quelles sont les vérifications à faire sur un échafaudage ?

Vérifications périodiques

  • Un contrôle avant mise ou remise en service comprenant un examen d’adéquation, un examen de montage et un examen de l’état de conservation
  • Un contrôle journalier comprenant un examen de l’état de conservation
  • Un contrôle trimestriel comprenant un examen approfondi de l’état de conservation impliquant des vérifications techniques

Vérifications après démontage

  • Vérifier avec soin qu’aucune pièce ne manque
  • Évaluer l’état d’usure ou la corrosion de chaque composant
  • Dégager les éléments défectueux à remplacer dans les meilleurs délais
  • Bien nettoyer l’ensemble de la structure
  • Entreposer le matériel dans un espace adapté, à l’abri des intempéries

Contenus des examens

  • Vérification de la présence et de la bonne installation des systèmes de protection collective et des moyens d’accès comme les filets et bâches d’échafaudage
  • Vérification de l’absence de défaillance permanente ou de corrosion de chaque element echafaudage
  • Vérification de la présence de toutes les pièces de fixation, de liaison et d’amarrage de la construction éphémère
  • Vérification du bon fonctionnement et de la présence des éléments de calage et de stabilisation, dont les pieds d’échafaudage et les stabilisateurs 
  • Vérification de la visibilité des indications sur l’installation provisoire relatives aux consignes de sécurité

Comment bien utiliser un échafaudage ?

  • Assurer un accès et une circulation en sécurité sur l’échafaudage
  • Garantir les limites de charges, soit ne jamais surcharger l’echafaudage
  • Maintenir la construction temporaire en sécurité
  • Tenir compte de la coactivité sur les zones de travail
  • Signaler les situations dangereuses
  • Ne pas déplacer un échafaudage mobile au cours d’une utilisation
  • Ne jamais passer sous un échafaudage
  • Prévoir une distance de sécurité de 3 à 5 mètres des câbles électriques
  • Ne jamais combiner ou mélanger des pièces non compatibles

Quelles sont les réglementations et normes applicables ?

Les réglementations à tenir compte sont :

  • Les articles R 4323-69 à 80 du Code du travail concernant les échafaudages
  • Le décret n° 2004-924 du 1er septembre 2004 sur les travaux temporaires en hauteur
  • L’arrêté du 21 décembre 2004 relatif aux vérifications d’échafaudages
  • Les recommandations CNAMTS R408 du 10 juin 2004 sur le montage, utilisation et démontage d’échafaudage
Les normes applicables sont les suivantes :

  • NF EN 12810-1 et 2 sur les spécifications des produits et les méthodes particulières de calcul des structures
  • NF EN 12811-1, 2 et 3 sur les exigences de performance, les informations concernant les matériaux ainsi que les essais de charge

Quels sont les responsabilités du fabricant ?

  • Viser une amélioration continue du caractère ergonomique de l’ensemble des éléments constitutifs de l’échafaudage
  • Garantir un colisage sécuritaire afin d’éviter que des pièces ne viennent s’échapper accidentellement au cours des transports
  • Fournir à l’utilisateur tous les éléments garantissant un usage simple, efficace et en sécurité de la construction comme les remorques échafaudages pour le transport du matériel
  • Accompagner le produit de la notice d’utilisation contenant les essentiels à savoir ainsi que le plan d’échafaudage nécessaire à sa mise en œuvre

Les produits échafaudages les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.