23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
À la différence d’une chaudière biomasse ou d’une chaudière mixteune chaudière à vapeur est surtout utilisée pour assurer la production de vapeur d’eau dans une installation ou un bâtiment. Il s’agit d’un appareil d’échange thermique, sollicité dans de nombreux domaines d’activité, notamment :
  • Dans les installations industrielles et commerciales.
  • Dans les bâtiments collectifs ou individuels.

Souvent, ces équipements complètent notamment des appareils de climatisation ou de ventilation, comme par exemple :

Combien coûte une chaudiere a vapeur neuve ?

Estimation de prix

  • Entre 10 000 et 300 000 €
Une nouvelle chaudière à vapeur industrielle peut coûter jusqu’à 300 000 €. Le prix d’une chaudière à vapeur fluctue en fonction de nombreux critères. Ce sont notamment :
  • La puissance : La plupart des modèles délivrent une puissance comprise entre 90 et 12 000 kW.
  • L’aspect général : Selon l’espace disponible dans la zone d’installation, il faut choisir entre une chaudière à vapeur verticale et celle horizontale.
  • La marque : L’achat d’une chaudière à vapeur performante et fiable doit s’effectuer auprès d’enseignes spécialisées, telles que Chromalox, Babcock Wanson ou Cleaver-Brooks.

Combien coûte l’installation d’une chaudière à vapeur ?

Estimation de prix

  • Entre 500 et 5 000 €
Les techniciens et les installateurs certifiés mettent en place une chaudière à un montant moyen de 3 000 € (hors fourniture). En revanche, la main-d’œuvre peut s’élever jusqu’à 5 000 €, selon les contraintes d’installation.
Plusieurs paramètres déterminent le prix d’installation d’une chaudière à vapeur, notamment :
  • La source d’énergie utilisée,
  • Le modèle choisi,
  • Le niveau de complexité de la pose.
Selon le mode de chauffage utilisé, le coût de pose de ce type de chaudière peut cependant culminer à plus de 25 000 €, fourniture comprise.

Mode de chauffage
Prix minimal (fourniture incluse)
Prix moyen (fourniture incluse)
Prix maximal (fourniture incluse)
Chaudière à vapeur électrique
1 500 €
3 000 €
5 000 €
Chaudière à vapeur au charbon
3 500 €
5 000 €
7 000 €
Chaudière à vapeur au fioul
5 000 €
7 500 €
10 000 €
Chaudière à vapeur au gaz
8 000 €
15 000 €
25 000 €

Comment fonctionne une chaudière vapeur ?

  1. La chaudière à vapeur produit de la chaleur à travers un brûleur. Celui-ci servant notamment à chauffer le circuit d’eau présent dans l’appareil. Des vapeurs d’eau se forment dès que la pression interne dépasse la pression atmosphérique.
  2. L’énergie calorifique contenue dans la vapeur d’eau est envoyée vers un fluide caloporteur, un liquide chargé de transférer la chaleur vers des émetteurs, comme des radiateurs ou des planchers chauffants. À noter qu’il reste primordial de vérifier la compatibilité de l’appareil avec le type d’émetteur installé pour optimiser le chauffage.
  3. Selon le modèle utilisé, le brûleur fonctionne soit au charbon, soit au gaz, soit au fioul, soit avec des combustibles liquides ou solides.
  4. Dans le cas d’une chaudière électrique à vapeur, il n’y a ni échappement ni combustion de fumée. L’échange de calories s’effectue grâce à un ou à plusieurs plongeurs à résistance.

Quels sont les différents types de chaudières à vapeur existants ?

On distingue 2 grands groupes de chaudières à vapeur, à savoir :
  • Les chaudières à tubulure de fumée
  • Les chaudières à tubulure d’eau

Les chaudières à tubulure de fumée

Une chaudière à tube de fumée concentre les condensations dans un échangeur thermique. Celui-ci se composant généralement de plusieurs tubes plongés dans l’eau.
Une bonne partie de l’eau est d’abord surchauffée, puis mise sous pression. Dès lors, le système peut immédiatement diffuser de la vapeur, bien qu’à faible pression. En effet, la vapeur produite par une chaudière à tube de fumée ne dépasse pas les 15 bars. En revanche, l’appareil peut dégager des fumées allant jusqu’à 300°C.
À préciser cependant que ce type de générateur de fumée présente deux principaux inconvénients, dont :
  • Un risque élevé d’explosion,
  • Un préchauffage lent.

Les chaudières à tubulure d’eau

Une chaudière à tubulure d’eau intègre notamment des serpentins ou tubes vaporisateurs. Son fonctionnement, lui, repose sur différents processus :
  1. Des brûleurs chauffent du gaz dans lequel sont disposés les tubes.
  2. L’eau circulant à l’intérieur des tubes est mise sous pression avant de se transformer en condensat dû à la chaleur. D’où la formation de vapeurs.
  3. Enfin, l’énergie calorifique des vapeurs d’eau se transmet au fluide caloporteur pour le chauffage.
La disposition des différents composants d’une chaudière à tube d’eau diffèrent cependant selon la puissance dégagée :
  • Une structure constituée d’un foyer entouré par un serpentin, pour un modèle de faible à moyenne puissance.
  • Une conception munie d’un foyer autour duquel sont placés plusieurs tubes à eau verticaux, pour un modèle de grande puissance.
De nombreux équipements sont disponibles pour un traitement optimal de l’eau, y compris :

Quels sont les avantages d’une chaudière a vapeur ?

Une chaudière à vapeur présente de nombreux avantages :
  • Écologique : Ce générateur de vapeur est habituellement marqué CE, c’est-à-dire respectant les normes européennes en vigueur. Le plus souvent, ces appareils affichent un niveau de consommation faible et dégagent des gaz peu nocifs.
  • Stable, une chaudière à vapeur garantit un rendement d’émission thermique constant et optimisé. La température moyenne de la vapeur au niveau de l’échangeur s’élève à environ 120°C.
  • Pratique : Le temps de chauffe par la vapeur s’avère plus court par rapport aux autres modèles de chaudière.
  • Robuste : Tous modèles confondus, une chaudière à vapeur est spécialement élaborée pour supporter les conditions d’utilisation et de production les plus rudes.

Nos chaudières à vapeur les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.