hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Un radar de vitesse, aussi appelé cinémomètre, est un instrument de mesure, servant à détecter, et déterminer, la vitesse d’un sujet mobile (voiture, bateau, avion...).
Estimation de prix
  • Fixe : Entre 25 000 et 60 000 €
  • Portable : Entre 10 000 et 25 000 €

À quoi servent les radars de vitesse ?

Les radars de vitesse sont principalement utilisés pour le contrôle de vitesse, sur le réseau routier. Ils permettent d’identifier les contrevenants aux limites de vitesse, imposées par la réglementation routière. En sachant que les excès de vitesse tiennent un rôle significatif, dans plus de 30 % des accidents mortels de la route, recensés chaque année en France.

Les versions les plus récentes sont capables de surveiller plusieurs voies de circulation à la fois, et de détecter divers types d’infractions routières, comme l’usage de portable au volant, l’absence de ceinture de sécurité, et les dépassements dangereux.

Ces matériels participent également au renforcement de la sécurité routière. En 2016, près de 92 % des revenus des radars, représentant 845,2 millions d’euros de recettes, ont été investis dans :
  • les projets des collectivités territoriales de lutte, contre l’insécurité routière
  • la prévention et le bon fonctionnement du contrôle automatique
  • la modernisation des routes nationales
Ces instruments de mesure contribuent aussi à la réduction de la mortalité sur les routes. Selon le constat de la Sécurité routière, 66 % de morts en moins ont été enregistrés à proximité des radars, depuis leur utilisation.
Radar vitesse contrôle routier fixe

Comment fonctionnent les radars de vitesse ?

Le principe de fonctionnement d’un radar vitesse repose sur un processus de réflexion d’ondes radio à haute fréquence. L’instrument de mesure envoie un signal électromagnétique sur la cible, qui au contact de celle-ci, est réfléchi vers le radar. La vitesse du véhicule est alors calculée, en se basant sur la différence de fréquence, entre le signal émis et celui retourné.
Les radars de vitesse disposent généralement d’une plage de mesure, allant de zéro à plusieurs centaines de kilomètres à l’heure, et d’une portée comprise, entre quelques dizaines et plusieurs centaines de mètres (de 20 à 300 mètres).

Le dispositif de contrôle routier peut utiliser :
  • des ondes pulsées : Le radar émet une impulsion et attend son retour.
  • un système à émission continue : Le dispositif de contrôle diffuse continuellement des signaux.

Quel type de radar fixe choisir ?

Les radars fixes sont destinés à un usage permanent sur le lieu, où ils sont installés. Ils se déclinent en plusieurs versions :

Le radar fixe classique

Il est le tout premier radar vitesse apparu en France. Le calcul de la vitesse des véhicules se fait instantanément, à leur passage au niveau du radar.

Le radar fixe classique est généralement équipé d’une caméra numérique, permettant de photographier le contrevenant, son véhicule, et sa plaque d’immatriculation, en cas de dépassement de vitesse. Cet équipement est capable d’effectuer une capture, par l’avant ou par l’arrière, dans un sens de circulation, ou dans les deux, selon le modèle.

Le radar tronçon

Radar tronçon
Les radars tronçons, ou radars vitesse moyenne, sont utilisés pour déterminer la vitesse de circulation moyenne des automobilistes. Ils sont équipés de radars caméras infrarouges, situés aux deux bouts d’un tronçon de route. Celles-ci permettent d’enregistrer l’heure de passage des véhicules, à l’entrée, et à la sortie de la zone contrôlée. La présence du dispositif est signalée en amont, par un panneau d’annonce radar.

Le radar discriminant

C’est un radar de vitesse fixe capable de distinguer les différentes catégories de véhicules (légers, poids lourds...). Le contrôle de vitesse se fait donc selon la catégorie de l’auto cible. Il peut également identifier les voies de circulations surveillées. Un panneau d’annonce radar prévient les conducteurs de la présence d’un détecteur de vitesse.
Radar discriminant

Le radar pédagogique

Radar pédagogique
Cet équipement est utilisé à des fins préventives, et non, répressives. Il sert à informer les automobilistes de la vitesse à laquelle ils se déplacent. Selon le modèle, il peut aussi servir à :
  • prévenir les conducteurs des sanctions excès de vitesse (amendes, suspension de permis...), qu’ils peuvent encourir, en cas de véritable contrôle de vitesse, avec un radar classique
  • féliciter les automobilistes, respectant les limites de vitesse exigées.
Les radars pédagogiques sont généralement implantés à proximité des établissements scolaires et des zones 30, ou en amont de radars fixes classiques, et d’aménagements routiers complexes. Ils n’ont pas besoin d’être préalablement annoncés.

Le radar tourelle

Les radars tourelles sont destinés au remplacement des anciens dispositifs défectueux. Ces équipements sont perchés à plus de 4 mètres de hauteur, offrant une meilleure visibilité de contrôle. Ils peuvent suivre plus d’une centaine de véhicules à la fois.

Ces matériels sont capables d’identifier la catégorie de l’auto contrôlée, et peuvent donc déterminer, les vitesses limites correspondantes. Les radars tourelles seront non seulement utilisés pour repérer les vitesses excessives, mais aussi pour identifier le type d’infraction commis, comme l’usage d’un téléphone au volant.

Le pouvoir public annonce le déploiement de plus d’un millier de ces radars nouvelle génération d’ici 2020.
Radar tourelle

Quel type de radar mobile choisir ?

Le radar portable

Également appelé radar embarqué, ce type de radar vitesse est porté à bord, ou en dehors, d’un véhicule stationné au bord de la route. Grâce à son caractère portatif, il peut être déplacé d’un endroit à un autre selon le besoin.

Le principe de fonctionnement est identique à celui d’un radar vitesse fixe, à l’exception de la possibilité de déplacement. La présence d’un radar embarqué ne nécessite pas de signalisation.
Radar portable
Radar mobile

Les radars mobiles de nouvelle génération (ou RMNG)

Les radars mobiles de nouvelle génération, dits RMNG, permettent de mesurer la vitesse des voitures cibles, en roulant. Celles-ci s’incrustent dans la carrosserie du véhicule porteur, afin de permettre davantage de discrétion. La formule de calcul de vitesse est basée sur la différence de vitesse entre le véhicule porteur, et l’auto cible.
Radar mobile nouvelle génération RMNG

Les radars lasers

Radar laser jumelle pistolet radar
Les radars lasers sont de plus petits gabarits que les modèles embarqués. Ils prennent généralement la forme d’un pistolet radar, ou de radars jumelles. Ces modèles sont très répandus auprès des policiers à moto.

Le fonctionnement de ces types de radars repose sur le calcul de temps, que met le signal à atteindre l’auto cible. En général, ces équipements ne permettent pas la prise de photographie. Il faut donc que les contrevenants soient interceptés au moment de l’infraction.

Les drones radars

Les drones radars se présentent comme la solution de contrôle idéale, à partir du moment où les dispositifs terrestres s’avèrent inefficaces. Ces matériels offrent l’avantage d’être intraçables, depuis les applications détecteurs de radars.

Ces matériels sont capables de détecter, et de signaler différents types d’infractions routières, comme les dépassements dangereux, le franchissement de ligne blanche ou le non-respect des distances de sécurité.

Toutefois, ils doivent s’équiper d’appareil de mesure, pour être capables d’évaluer la vitesse de circulation des véhicules cibles.
Drone radac intraçable

Quelles sont les sanctions applicables en cas de flash radar ?

Un dépassement de vitesse est sanctionné par une amende forfaitaire, pouvant aller de 68 à 3 750 euros, et d’un retrait de points sur le permis de conduire. Certaines peines supplémentaires, comme une suspension de permis, confiscation de véhicule, voire une peine de prison peuvent aussi s’appliquer. Les sanctions applicables sont variantes selon l’excès de vitesse enregistré :
  • Excès de vitesse moins de 20 kilomètres à l’heure : Le contrevenant encourt un retrait de 1 point sur son permis, et écope d’une amende forfaitaire de 68 euros.
  • Excès de vitesse moins  de 30 kilomètres à l’heure : L’amende due est fixée à 135 euros. Le conducteur voit 2 points être retirés de son permis.
  • Excès de vitesse moins  de 40 kilomètres à l’heure : Ce dépassement est sanctionné par une amende de 135 euros, un retrait de 3 points sur le permis, et éventuellement d’une suspension de permis de conduire de 3 ans.
  • Excès de vitesse moins de 50 kilomètres à l’heure : L’amende à payer s’élève à 135 euros. Le contrevenant peut perdre 4 points sur son permis, et éventuellement faire l’objet d’une suspension de permis de conduire de 3 ans.
  • Excès de vitesse plus de 50 kilomètres à l’heure : Cette infraction est sanctionnée par une amende de 1 500 euros, et d’un retrait de 6 points sur le permis. La suspension de permis de conduire peut aller jusqu’à une durée de 3 ans, et le véhicule peut faire l’objet d’une confiscation en cas de récidive.
  • Excès de vitesse plus de 50 kilomètres à l’heure en récidive : Le contrevenant est tenu de payer 3 750 euros d’amende. Il perd 6 points sur son permis. Il peut être assujetti à une suspension de permis de conduire de 3 ans, une immobilisation ou confiscation du véhicule, voire une peine d’emprisonnement de 3 mois.
Infraction commise
Retraits de points permis
Amende forfaitaire
Peines supplémentaires
Excès de vitesse moins de 20 kilomètres à l’heure
-1 point
68 euros
-
Excès de vitesse moins de 30 kilomètres à l’heure
-2 points
135 euros
-
Excès de vitesse moins de 40 kilomètres à l’heure
-3 points
135 euros
Suspension de permis de conduire de 3 ans
Excès de vitesse moins de 50 kilomètres à l’heure
-4 points
135 euros
Suspension de permis de conduire de 3 ans
Excès de vitesse plus de 50 kilomètres à l’heure
-6 points
1 500 euros
- Suspension de permis de conduire de 3 ans
- Confiscation du véhicule

Excès de vitesse plus de 50 kilomètres à l’heure en récidive
-6 points
3 750 euros
- Suspension de permis de conduire de 3 ans
- Confiscation du véhicule
- Peine d’emprisonnement de 3 mois

Quel est le prix d’un radar vitesse ?

Le coût d’un radar de vitesse varie principalement selon le type. Les modèles fixes peuvent valoir entre 25 000 et 60 000 euros. Les versions portables se montrent moins onéreuses (entre 10 000 et 25 000 euros selon le modèle). Certains radars nouvelles générations (radars tourelles, RMNG, drones radars...) peuvent dépasser les 60 000 euros.

Les produits radars de vitesse les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Arthur MARQUES DE OLIVEIRA
Guide écrit par :
Arthur MARQUES DE OLIVEIRA
Spécialiste industrie chez Hellopro
Ancien responsable de production dans une fonderie, je me suis reconverti il y a quinze ans dans l'automobile. J'écris depuis divers articles sur l'équipement et les services du secteur industriel.