hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Le caillebotis est une dalle carrée, utilisée pour le revêtement de sol. Il se présente sous forme de panneaux amovibles, à rassembler et à installer au sol pour servir de plancher. Utilisé dans différents domaines de la construction, le caillebotis en acier est privilégié dans les activités industrielles.

Le prix d’un caillebotis varie en fonction :
  • du matériau utilisé
  • de ses dimensions.
Estimation de prix
Entre 6 et 120 €/m² hors pose
Entre 16 et 150 €/m² avec pose
Recevez des devis pour un caillebotis en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Combien coûte un caillebotis ?

À ses débuts, le caillebotis était constitué uniquement de bois. À l'heure actuelle, il existe des caillebotis faits de divers matériaux :

Le caillebotis en bois

Estimation de prix
  • hors pose : Entre 20 et 100 €/m² 
  • avec pose : Entre 40 et 120 €/m²
Le caillebotis en bois coûte entre 20 et 100 €/m² hors pose. Le prix évolue en fonction du type de bois et de la dimension. Les modèles en bois sont formés à partir de plusieurs lames de bois constituant un quadrillage.

Différentes essences de bois peuvent constituer un caillebotis :
  • le pin
  • l’ipé
  • le teck
  • l’acacia
  • l’hévéa
Les formats disponibles sont variés :
  • 30 x 30 cm
  • 50 x 50 cm (format standard)
  • 100 x 100 cm
Le caillebotis en bois est recommandé pour une utilisation en extérieur. Il est résistant face à la décomposition et se dégrade difficilement. Il se pose autour d’une piscine, sur une allée de jardins ou encore pour revêtir une terrasse et couvrir les marches d'escalier.

Le caillebotis en caoutchouc

Estimation de prix
  • hors pose : Entre 35 et 120 €/m²
  • avec pose : Entre 55 e 150 €/m²

Le caillebotis en caoutchouc coûte en moyenne 35 à 120 €/ m² sans l'installation. Il convient pour un usage en intérieur et en extérieur. Il se présente sous deux formats :
  • le caillebotis en caoutchouc à petites perforations : il protège les personnes à mobilité réduite. Les caillebotis antidérapants sont généralement en caoutchouc.
  • le caillebotis en caoutchouc avec de grosses cavités : les vides sont plus volumineux.
Ce modèle est particulièrement apprécié, car il ne demande presque aucun entretien et se veut être résistant.

Le caillebotis en plastique

Estimation de prix
  • hors pose : Entre 6 et 100 €/m²
  • avec pose : Entre 16 et 110 €/m²

Le caillebotis en plastique coûte en moyenne entre 6 et 100 €/m² sans la mise en place. Son principal avantage est la facilité de montage et d’entretien. Il convient à tous les types de sols. Il est utilisé le plus souvent pour le revêtement de sol en terrasse en tant que caillebotis pour terrasse, mais également dans les locaux industriels. Il équipe aussi les cuisines professionnelles.

Le caillebotis en acier

Estimation de prix
  • hors pose : À partir de 120 €/m²
  • avec pose : À partir de 150 €/m²
Le prix moyen constaté pour un caillebotis en acier commence à 120 €/m² hors pose. Il est utilisé principalement dans les milieux industriels :
  • plateforme pétrolière
  • industrie automobile
  • raffinerie
  • activités minières
Il sert aussi dans le BTP et dans l'architecture. Robuste, il fait office de tapis industriel, de couverture pour le plancher des usines ou encore de charpente métallique.

Le caillebotis métallique a une durée de vie particulièrement longue et nécessite un minimum d’entretien. Il existe :
  • le caillebotis métallique électroforgé
  • le caillebotis métallique pressé.

Pourquoi investir dans un caillebotis ?

Le caillebotis joue un rôle à la fois esthétique et fonctionnel. :
  • En fonction des besoins, il se présente sous différents aspects, couleurs et formats.
  • Il offre un rendu attrayant et peut être personnalisé à travers des motifs variés. Pour ce faire, il est possible de jouer avec les quadrillages.
  • Côté dépense, il s’agit d'une solution particulièrement économique en revêtement de sol. Il est accessible à tous les budgets.
  • Sa pose ainsi que son entretien ne demandent presque pas de surcoût. Hormis le bois, les autres matières ne nécessitent aucun traitement.

Comment choisir son caillebotis ?

Quatre critères permettent d’orienter le choix de son caillebotis :

L’utilisation

Elle détermine la matière du caillebotis à sélectionner. Il est possible dans certains cas de demander du sur-mesure en fonction des besoins.

La sécurité

Des normes sont imposées pour chaque matériau utilisé. Elles varient également selon l’utilisation du caillebotis. En milieu industriel, les normes requises pour les caillebotis en acier sont la norme NF 10025 en ce qui concerne la matière, la norme NF A35-503 et NF EN 10 051.

Le format

Le format standard est de 55 x 55 cm. Cependant, d’autres variétés sont également proposées sur le marché suivant les besoins. Il peut également prendre différentes formes : carrée ou hexagonale. Les caillebotis se présentent soit sous forme de panneaux, soit en lames à assembler.

Comment poser les caillebotis ?

La pose de caillebotis consiste à assembler au sol les dalles afin de former un espace ou un chemin. En fonction de la matière et de leur conception, il peut être nécessaire d’utiliser des vis pour la fixation. Certains caillebotis, en revanche, se clipsent entre eux.

Avant la pose, il est nécessaire de s’assurer que le sol soit parfaitement stable et plat. Il est déconseillé d’installer directement des caillebotis sur une pelouse ou de la terre.

En usage extérieur, il est possible de poser les caillebotis sur des plots pour s’assurer de son étanchéité.

Comment entretenir le caillebotis ?

Le bois est la seule matière qui nécessite un entretien particulier. Le caillebotis en bois peut en effet changer de couleur (noircir ou griser), lorsqu’il est constamment exposé au soleil et à l’eau. Il suffit d’utiliser des produits conçus pour le bois exotique pour y remédier. L’entretien se fait en une seule fois tous les ans.

Nos produits caillebotis les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.