hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
En architecture, apporter la lumière naturelle du jour à une pièce constitue un excellent moyen de garantir le confort de celle-ci tout en faisant de l’économie sur la facture énergétique de l’habitation. Cependant, en plus des fenêtres traditionnelles, vous pouvez également installer des puits et conduits de lumière sur votre toiture afin d’optimiser l’éclairage de chaque recoin de la maison. 
Les puits et conduits de lumière sont des éléments de toiture servant à capter et à transférer la lumière naturelle du soleil à partir de la toiture vers une pièce borgne ou peu exposée. Cette pièce peut être :
  • Un sous-sol
  • Un grenier ou comble habitable
  • Une penderie ou dressing
  • Un couloir
  • Une cage d’escalier
  • Une salle d’eau
  • Un salon
  • Un bureau
  • Un entrepôt
  • Un atelier
  • Un garage
Leur construction peut se faire aussi bien sur une ancienne qu’une nouvelle habitation, d’autant qu’ils sont compatibles avec la plupart des matériaux de toit existants, comme les bardeaux, les bardeaux d’asphalte, l’ardoise, la fibre de verre, le béton, le zinc, les tuiles espagnoles ou les membranes en caoutchouc. Différents types d’immeubles peuvent donc s’équiper de puits et conduits de lumière. Ce sont, par exemple :
  • Une maison individuelle
  • Un immeuble collectif
  • Un entrepôt commercial
  • Un bâtiment tertiaire
  • Un atelier de fabrication
  • Un établissement administratif
À chaque configuration de bâtiments correspond en revanche une solution adaptée. Un puits de lumière diffère en effet d’un conduit de lumière, non seulement par sa structure, mais aussi par son fonctionnement.  

Les puits de lumière

Les puits de lumière
On attribue souvent le nom de fenêtre de toit fixe, fenêtre de toit ouvrant ou puits du jour au puits de lumière. En effet, par son apparence, le puits de lumière ressemble davantage à une fenêtre de toit. Il s’agit cependant d’une installation destinée à permettre à la lumière naturelle du soleil de pénétrer dans la pièce la plus proche de la toiture. Outre la capacité d’un puits de lumière à éclairer une pièce, un de ses avantages réside également dans son aptitude à réchauffer la chambre desservie. Ces installations conviennent donc notamment aux locaux à humidité élevée, comme la cuisine ou la salle de bain.

Leur structure se compose de cinq éléments principaux :
  • Une couverture translucide, qui permet de protéger le vitrage contre les rayures
  • Un dôme ou un vitrage fixe, à simple, double voire à triple couches, permettant de rendre l’élément à la fois limpide et hermétique
  • Un isolant en plastique, qui empêche la formation d’une quelconque fuite
  • Des profilés en polyéthylène, dont le rôle consiste à faciliter l’installation de l’ensemble
  • Une rainure de plaque de plâtre, destinée notamment à la décoration d’intérieur
Aussi, grâce à leurs profilés, vous pouvez facilement installer ces équipements que ce soit sur un toit plat ou une toiture en pente. Pour des raisons esthétiques, vous disposez d’une large gamme de choix de puits de lumière, tels que :
  • Les puits de lumière montés sur cadre : Ce sont les modèles conçus pour s’installer plus facilement et plus rapidement.
  • Les puits de lumière à solin intégré : Les puits de lumière à solin intégré proposent une incorporation sécurisée de la structure à la toiture.
  • Les puits de lumière à vitrage ouvrant : Il s’agit d’un modèle vous permettant notamment de mieux aérer la pièce éclairée en cas d’élévation de la température interne.
  • Les puits de lumière à cadre en plastique : Ce type de puits de lumière se démarque par sa légèreté et convient notamment aux toits peu praticables.
  • Les puits de lumière à cadre en bois : Les puits de lumière à cadre en bois favorisent principalement l’aspect esthétique de l’installation.
  • Les puits de lumière continus : Souvent installés sur les grands bâtiments, les puits de lumière continus viennent principalement avec une capacité de couverture élevée.
  • Les puits de lumière pyramidaux : Par rapport à d’autres modèles, les puits de lumière pyramidaux apportent une luminescence plus importante.
  • Les puits de lumière groupés : Un puits de lumière groupé combine plusieurs puits de lumière monoblocs pour un résultat d’éclairage aussi important que celui d’un puits de lumière continu.
  • Les puits de lumière personnalisés : Comme son nom l’indique, un puits de lumière personnalisé se conçoit notamment selon vos besoins architecturaux.

Les conduits de lumière

Les conduits de lumière
Fait d’un capteur de lumière du soleil, d’un long tube et d’un distributeur de lumière naturelle, un conduit de lumière constitue l’équipement le plus adapté pour éclairer une pièce aveugle. On les appelle souvent puits de lumière tubulaire, tunnel de lumière, tube de lumière, canon de lumière ou lucarne tubulaire. Les éléments constituant sa structure se composent des équipements de base suivants :
  • Un dispositif de collecte, formé par le toit et un vitrage ou un dôme collecteur
  • Un conduit, en aluminium souple ou rigide
  • Un élément diffuseur, destiné à optimiser la répartition de la lumière dans la pièce
Comme un puits de lumière, le conduit de lumière s’équipe également d’un solin d’étanchéité afin d’éviter toute infiltration d’eau dans la structure.
À la différence d’un puits de lumière, le conduit de lumière ne permet pas de réchauffer la pièce illuminée. En revanche, il peut traverser plusieurs niveaux d’un bâtiment pour pouvoir éclairer le sous-sol de celui-ci, par exemple. Par ailleurs, les conduits de lumière peuvent s’adapter à tous les types de toits existants, qu’il s’agisse d’une toiture plate ou d’une structure inclinée entre 0° et 60°. Aussi, l’intensité de lumière qu’il apporte équivaut à celle d’une lampe à incandescence de 75 Watts.

Vous pouvez choisir entre différents modèles de conduits de lumière existants, tels que :
  • Les conduits de lumière rigides avec solin incliné
  • Les conduits de lumière rigides avec solin pour toit plat
  • Les conduits de lumière souples avec verre plat
  • Les conduits de lumière à films collés

Comment installer les puits et conduits de lumière ?

L’installation des puits et conduits de lumière se réserve en général aux entreprises de construction et aux charpentiers spécialisés. En faisant appel à ces derniers, vous bénéficiez d’un travail dans les règles de l’art, d’une installation parfaitement étanche et d’une garantie pouvant courir jusqu’à environ 20 ans.

Vous pouvez cependant installer vous-même vos puits et conduits de lumière. Pour ce faire, munissez-vous des outils de base suivants :

Pour un puits de lumière

Souvent méconnue du public, l’installation d un puit de lumiere doit préalablement se réaliser sous l’aval de votre mairie. Ce puit de lumiere declaration de travaux s’impose notamment si votre surface habitable dépasse les 20 mètres carrés et votre commune couverte par un Plan Local d’Urbanisme (PLU). Aussi, vous pouvez être tenu de respecter le Règlement sur les vis-à-vis, dans le cas où votre installation offre une vue directe ou indirecte sur votre voisinage.

Dans la pratique, un puits de lumière peut s’installer de la manière suivante :
  1. Déballez le puits de lumière sur le chantier.
  2. Posez-le à plat sur le sol.
  3. Désolidarisez la structure en séparant le vitrage du cadre.
  4. Préparez la toiture en marquant l’emplacement prévu.
  5. Créez un cadre de support sur lequel l’ouverture sera vissée, en prenant en compte la dimension puit de lumiere.
  6. Installez et vissez tous les liteaux à l’équerre et à niveau.
  7. Ajoutez une collerette pour membrane d’étanchéité au niveau supérieur et inférieur du cadre.
  8. Insérez la membrane sous le cadre, enroulez-la sur les liteaux et clouez-la.
  9. Positionnez et fixez le cadre du puits de lumière sur la structure.
  10. Vissez les pattes du cadre.
  11. Installez le raccord de toit sous la jupe du cadre.
  12. Replacez le vitrage et l’ensemble des équipements dédiés pour finaliser les travaux.

Pour un conduit de lumière

L’installation d’un conduit de lumière s’opère grossièrement de la même manière que celle d’un puits de lumière. Quelques paramètres doivent toutefois être respectés pour en garantir l’efficacité :
  1. Disposez tous les éléments du conduit de lumière à plat sur le sol du chantier.
  2. Marquez l’emplacement du tube au niveau du plancher, dans le comble et du côté intérieur de la toiture.
  3. Muni de tous les équipements de sécurité existants, dégagez un espace d’un mètre carré sur la couverture de la toiture, à partir d’un point sur lequel va se centrer le conduit.
  4. Fixez trois nouveaux liteaux qui vont servir de cadre pour recevoir le châssis du collecteur.
  5. Sciez les anciens liteaux obstruant la mise en place du châssis.
  6. Posez le châssis sur le chevêtre en veillant à ce que la bavette inférieure de l’installation couvre bien votre toiture.
  7. Vissez le tout sur les liteaux.
  8. Ajustez la bavette latérale en retirant la partie qui peut perturber le repositionnement de votre toit.
  9. Découpez le plafond à partir du point marqué initialement pour réceptionner le diffuseur.
  10. Fixez et vissez le châssis du diffuseur.
  11. Collez un adhésif de masquage au niveau inférieur du collecteur pour rendre hermétique la jonction de celui-ci avec le conduit.
  12. Positionnez le conduit (rigide ou flexible) en ajustant la longueur. Dans le cas d’un conduit flexible, une bague métallique souple peut aussi s’avérer indispensable pour assurer la connexion du conduit avec le diffuseur.
  13. Posez le diffuseur sur son châssis après avoir couvert la bague métallique d’un ruban adhésif en aluminium.

Combien coûte un puits ou conduit de lumière ?

Estimation de prix
  • Puits de lumière : entre 500 et 2 500 euros
  • Conduit de lumière : entre 200 et 1 200 euros
Le prix puit de lumiere varie entre 500 et 2 500 euros, contre 200 et 1 200 euros pour un conduit de lumière. Ce prix couvre uniquement le coût de l’équipement, sans l’installation. Plusieurs paramètres peuvent cependant influencer le niveau élevé ou non de ces prix. Ce sont notamment les matériaux de fabrication de l’équipement, ses dimensions ou bien l’épaisseur du vitrage intégré.

Pour la partie installation, en revanche, elle varie en général entre 200 et 2 000 euros par puits ou conduits de lumière, dépendamment de vos besoins et de la configuration de votre bâtiment.

Comment choisir un puits ou conduit de lumière ?

Le choix des puits et conduits de lumière prend généralement en compte les éléments suivants : 

La fonction de la pièce à illuminer

Si un conduit de lumière s’adapte notamment à un salon, un sous-sol ou à n’importe quelle pièce borgne, un puits de lumière, lui, convient surtout aux pièces à forte humidité, comme la cuisine ou la salle de bain. 

Le type de toit de votre habitation

La configuration de l’équipement doit surtout se conformer à celle de votre toiture, pouvant être plate ou en pente. 

Le matériau de fabrication du châssis

Le châssis des puits et conduits de lumière peut être fait de PVC, d’aluminium ou de bois. Chacun de ces matériaux propose une durée de vie plus ou moins longue, mais il est surtout question ici d’esthétique. 

Nos conduits de lumière les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.