hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Une dalle podotactile est un dispositif au sol destiné à alerter les personnes malvoyantes et aveugles (PMA) d’un danger ou d’un obstacle. Pouvant être installé en intérieur comme en extérieur, cet équipement de signalisation est obligatoire dans les lieux publics car il permet de sécuriser les déplacements pédestres de toute personne ayant un handicap visuel.  
Estimation de prix
Entre 15 et 120 euros

Quelle norme pour une dalle podotactile ?

La mise en place des dalles podotactiles dans des zones et lieux à risque pour PMA est devenue une obligation d’après l’arrêté du 15 janvier 2007. Ces bandes d’éveil à la vigilance (BEV), qu’elles soient installées en intérieur dans un Établissement recevant du public (ERP) ou en extérieur dans un espace public, sont toutes soumises à la norme française NF P 98-351. Cette norme fait mention de plusieurs points :

Les caractéristiques

Une dalle podotactile est rigide, elle a une épaisseur comprise entre 5 et 10 mm. Son installation se fait par collage, par scellement ou tout simplement par vissage. Elle est reconnaissable à sa texture en relief à la surface, ce qui lui permet d’être facilement reconnaissable par les PMA. Tout comme la bande podotactile, elle est constituée de plots en forme de dôme régulièrement espacés et disposés en quinconce. Ces derniers sont souvent dotés de stries afin d’optimiser la capacité antidérapante de la dalle. Leur diamètre est de 25 mm avec une hauteur de 5 mm.

La largeur standard de la dalle podotactile est de 587,5 mm. Ce modèle doit avoir des lignes de 8 plots rangées dans le sens de la largeur. Une largeur réduite de 40 mm est tolérée dans les lieux qui ne disposent pas d’un espace de recul suffisant. Ce modèle réduit comprend des lignes de 6 plots et des lignes de 5 plots qui sont alternées, toujours dans le sens de la largeur.

La surface de la dalle doit être stable et antidérapante. 

Le matériau

La dalle podotactile est une plaque fabriquée à partir de matériaux résistants aux changements de température, à l’usure et aux déformations. 

La couleur

La couleur de la dalle podotactile ne doit pas être confondue avec celle du support. Elle doit être visuellement contrastée pour permettre la meilleure visibilité possible aux personnes malvoyantes. 

Que dit la loi ?

D’après la loi du 11 février 2005 n°2005-102, toute personne doit pouvoir exercer des actes de la vie quotidienne et participer à la vie sociale, quel que soit son handicap et quel que soit le bâtiment ou le lieu. Cette loi évoque l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Les ERP sont particulièrement concernés.
Selon un décret du 11 mai 2016, tous les établissements ne respectant pas l’installation des BEV sont sanctionnables et devront effectuer la mise en conformité des lieux. Ils doivent s’inscrire à un agenda d’accessibilité programmé (Ad’Ap) pour effectuer les travaux pour la mise aux normes dans un délai limité.

Où sont placées les dalles podotactiles ?

Les dalles podotactiles sont installées à des endroits spécifiques :
  • En haut d’une volée d’escalier installée sur la voirie ou dans un espace public, ainsi que sur les paliers intermédiaires.
  • Face à une traversée de voie routière ou ferrée.
  • Sur les quais d’accès aux transports collectifs guidés : maritimes, fluviaux et terrestres.
  • Aux abords des autoroutes, pour rappeler la vigilance d'un conducteur ayant tendance à s'assoupir.
L’arrêté du 20 avril 2017 oblige la pose d’une bande d’éveil à la vigilance, qui peut être une dalle podotactile, des clous podotactiles ou une bande podotactile, en amont et en aval des tapis roulants, des escaliers mécaniques et des plans inclinés dans les ERP.
Outre ces endroits, il est formellement interdit de poser des dalles podotactiles.

Quels sont les différents types de dalles podotactiles ?

Les dalles podotactiles les plus utilisées sont celles en béton, en caoutchouc, en pierre et en aluminium. Les couleurs sont très variées, mais les plus courantes sont le blanc, le gris clair et le noir.

La dalle en béton

Dalle podotactile en béton
La dalle podotactile en béton de résine polymère est obtenue par moulage. Elle est surtout destinée pour un usage en extérieur. La pose se fait par scellement. Des détrompeurs, situés sur les côtés de la dalle, permettent une facilité d’alignement des plots lors de la mise en place de plusieurs dalles.

Le prix d’une dalle podotactile en béton de 600 x 410 mm de dimensions est estimé entre 45 et 65 euros.

La dalle en caoutchouc

Dalle podotactile caoutchouc
Lavable à l’eau et résiste aux UV, la dalle podotactile en caoutchouc peut être installée en intérieur comme en extérieur. Elle est vendue à l’unité, mais aussi par lot de 2. Elle se fixe à l’aide d’une colle bi-composante.

Le prix d’une dalle podotactile en caoutchouc de 800 x 420 mm est estimé entre 15 et 50 euros.

La dalle en pierre

Dalle podotactile granitée
La dalle podotactile en pierre est, généralement, destinée pour une installation en extérieur. Elle est proposée en 6, 8 ou 10 cm d’épaisseur. Sa mise en œuvre se fait par scellement. Elle se pose également sur un lit de sable et de mortier.

Le prix d’une dalle de 600 x 400 mm est estimé entre 40 et 60 euros.

La dalle en aluminium

Dalle podotactile aluminium
La dalle podotactile en aluminium convient surtout pour une installation en intérieur. Si elle est utilisée en extérieur, elle doit être mise à l’abri du soleil afin de protéger les chiens guides d’aveugles contre les risques de brûlures. Les plaques de dalle sont déjà dotées de 5 trous, dont 4 situés aux 4 coins et 1 au centre de la dalle, pour permettre une pose facile à l’aide de vis de fixation.

Le prix d’une dalle podotactile en aluminium de 600x410 mm est chiffré entre 60 et 120 euros.
Maintenant que vous connaissez tous les modèles de dalle podotactile pour extérieur et intérieur, vous pouvez utiliser le bouton ci-dessous pour obtenir des devis de nos fournisseurs :

Pourquoi choisir une dalle podotactile ?

La dalle podotactile offre de nombreux avantages :
  • Elle est facile à installer, en intérieur comme en extérieur.
  • Imputrescible, elle résiste aux micro-organismes et champignons qui peuvent se développer au fil du temps.
  • Elle a une grande longévité de vie.
  • Tout comme les clous et les bandes podotactiles, elle ne cause pas de gêne pour les déplacements des PMR.
Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.