23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Les masques chirurgicaux sont des masques respiratoires utilisés pour prévenir contre la propagation de maladies. Ils sont également appelés masques d'isolement ou masques médicaux. Fabriqués à partir de tissu ample qui couvre le nez et la bouche, ils sont équipés de boucles d'oreille, de liens ou de bandes à l'arrière de la tête. Les masques se déclinent en différentes couleurs et en différentes formes (à plis, à coquille dure et en bec de canard). 

Quels sont les modèles de masques chirurgicaux ?

Les masques chirurgicaux sont conçus pour protéger l’utilisateur et les personnes qui l’entourent, mais aussi pour garder les salles d'opération stériles. Ces accessoires empêchent les germes de la bouche et du nez de contaminer un interlocuteur ou un patient pendant une chirurgie. Bien qu'ils soient très utilisés lors d'épidémies telles que le coronavirus, les masques chirurgicaux ne sont pas conçus pour filtrer les virus, qui sont plus petits que les germes. De plus, les modèles équipés de valve sont plus susceptibles de propager l'infection. En effet, la valve laisse passer les virus, ce qui fait qu’une personne infectée peut tout à fait transmettre le virus à d'autres personnes.
Il existe différents types de masques chirurgicaux, classés en fonction du niveau de protection.

Les masques faciaux de niveau 1 ou EFB1

Les masques faciaux de niveau 1 ou EFB1 ont une résistance aux fluides de 80 mmHg. 

Les masques faciaux de niveau 2 ou EFB2

Les masques de niveau 2 ou EFB2 ont une résistance aux fluides de 120 mmHg et protègent contre les fluides et les aérosols légers.

Les masques faciaux de niveau 3

Les masques faciaux de niveau 3 ont une résistance aux fluides de 160 mmHg. Ils conviennent à une forte exposition aux aérosols et aux fluides. 

Quelles normes pour les masques chirurgicaux ?

Les masques chirurgicaux doivent respecter des normes pouvant être européennes ou américaines. 

Les masques de norme européenne

Les masques de norme européenne sont classés en trois catégories :
  • Les masques FFP1 qui sont les moins filtrants des trois, avec un pourcentage de 80 % de fluide et d’aérosol.
  • Les masques FFP2 qui ont un pourcentage de filtration de 94 % de fluide et d’aérosol.
  • Les masques FFP3 qui ont un pourcentage de filtration de 99 % de fluide et d’aérosol.

Les masques de norme américaine

Les masques de norme américaine répondent aux exigences du National Institute for Occupational Safety and Health ou NIOSH. Ils sont classés N, R et P :
  • Les masques de classe N (N95, N99 et N100) n’ont aucune résistance à l’huile.
  • Les masques de classe R (R95, R99 et R100) ont une résistance à l’huile pendant 5 à 8 heures.
  • Les masques de classe P (P95, P99 ou P100) ont une résistance 100 % à l’huile.

Comment et quand porter un masque chirurgical ?

En ce temps de pandémie, il est possible de se protéger en portant un masque chirurgical. Cet accessoire peut être réutilisé plusieurs fois, mais il faut attendre 7 jours avant le nouveau port. 

Comment utiliser le masque ?

Un masque chirurgical est constitué de deux faces. La face blanche, appelée face absorbante, est positionnée du côté de la bouche; la face colorée (souvent bleue ou verte) est positionnée à l’extérieur de la bouche. Pour porter un masque chirurgical, quelques étapes simples sont à adopter :
  • Se nettoyer les mains avec du savon et de l'eau, ou un désinfectant pour les mains avant de toucher le masque.
  • Retirer un masque de la boîte et s’assurer qu'il n'y a pas de déchirures ou de trous évidents de chaque côté.
  • Puis, déterminer quel côté du masque est le haut. Le côté du masque qui a un bord pliable rigide est le dessus.
Quant au modèle, le choix se fait entre :
  • Le masque chirurgical avec boucles d’oreille.
  • Le masque chirurgical avec attaches.
  • Le masque chirurgical avec bandes.
Masque chirurgical bleu
Comment porter le masque chirurgical

Quand utiliser le masque ?

Envisager de porter un masque chirurgical en cas de toux ou d’éternuements (avec ou sans fièvre) est recommandé pour éviter de propager les microbes. Le masque chirurgical aide à éviter la contagion. Ceux qui sont jetables doivent être utilisés une fois, puis jetés à la poubelle. Il est également nécessaire de retirer et de remplacer les masques lorsqu'ils deviennent humides. La notice d’instruction concernant l'utilisation, le stockage, ainsi que les procédures de mise en place et de retrait du produit est livrée avec le masque. 
Vous pouvez envoyer une demande de devis pour un masque chirurgical en utilisant le bouton ci-dessous :

Pourquoi porter un masque chirurgical ?

Le masque chirurgical est utilisé pour limiter et éviter la prolifération de virus, de bactéries et de germes depuis le nez et la bouche de son porteur. Grâce à son écran filtrant et sa couche imperméable, le masque évite la propagation des postillons. Pour le personnel de santé, cet accessoire doit être porté lors des opérations chirurgicales afin de garder le champ opératoire stérile. Ainsi, il évite l’infection du patient.
Cet équipement peut être porté par une personne malade pour éviter la contagion par les voies respiratoires. Par exemple, une femme qui allaite, pourtant qui tousse peut porter l’accessoire pour éviter de contaminer son enfant.
Étant donné que l’épidémie du coronavirus se répand de nouveau dans toute la France, le masque chirurgical peut être porté pour se protéger du virus. Les modèles classés FFP1 et FFP2 ont une efficacité de filtration des bactéries entre 80 à 95 %. Ils peuvent être utilisés une seule fois, ou à réutiliser après 7 jours. Même si, à priori, les masques chirurgicaux sont destinés pour le personnel soignant, ils sont à prioriser dans ce contexte d’exposition au virus. Cet équipement peut également être porté pour se protéger de la pollution atmosphérique.

Les produits masques chirurgicaux les plus populaires

Voir tous les produits similaires
Laurianne CHAPUS
Guide écrit par :
Laurianne CHAPUS
Spécialiste santé chez Hellopro
Assistante de laboratoire depuis une dizaine d’années, j’aime partager mes connaissances sur l’utilisation des machines, la vie de laboratoire, les analyses de sang et les tests ADN avec la communauté Hellopro.