CONSEIL D'EXPERT

Dans quels cas utiliser une unité mobile de décontamination ?

Quel type d'unité mobile de décontamination recherchez-vous ? * Vous devez sélectionner une réponse avant de valider

Obtenir des devis
Temps de lecture estimé : 2min
Les unités mobiles de décontamination sont des équipements de protection collective. Elles servent à décontaminer les personnes, les équipements et les matériels ayant été exposés à des substances dangereuses. Il existe plusieurs variétés d’UMD, dont :
  • La caravane de décontamination
  • Le fourgon de décontamination
  • Le container de décontamination.
Devis pour une unité mobile de décontamination

Dans quel cas utiliser une unité mobile de décontamination ?

Les unités mobiles de décontamination servent à protéger les personnes contre tout risque d’exposition à des substances dangereuses, comme :
  • De l’amiante, friable ou non
  • Du plomb
  • De la peinture
  • Des produits chimiques.
Ces équipements de protection collectifs doivent ainsi être déployés lors de toutes interventions pouvant émettre des fibres d’amiante. C’est notamment le cas sur les chantiers de construction, lorsqu’il est nécessaire de nettoyer des bâtiments ou lorsqu’il faut détruire des équipements contaminés.

Il arrive aussi que les pompiers doivent déployer une unité mobile de décontamination lorsqu’ils doivent intervenir dans des zones à risques, comme des sites industriels.

Pourquoi utiliser une UMD amiante ?

La décontamination correspond en une solution de protection collective, visant à empêcher la propagation des fibres d’amiante hors d’une zone de travail. Les risques de contamination sont, en effet, liés à l’inhalation ou à l’ingestion de ces particules nocives.

Suivant les recommandations de l’arrêté du 08 avril 2013, les employeurs ont l’obligation de mettre en œuvre des solutions de décontamination en cas d’intervention dans une zone pouvant émettre des fibres d’amiante. Cela peut se faire en déployant une UMD amiante.

La règlementation à respecter

L’arrêté du 08 avril 2023 encadre les règles techniques, les mesures préventives ainsi que les moyens de protection collective qui doivent être mis en œuvre par les entreprises lors d’une opération qui comporte des risques.

Les unités mobiles de décontamination doivent être déployées lors de la phase de préparation des travaux. Elles sont placées de manière à servir d’uniques voies de sortie de la zone de travail. Ces structures sont ventilées par un balayage d’air propre. Cela garantit leur salubrité, tout en empêchant tout transfert de polluants à l’extérieur de la zone de travail.

Caractéristiques des unités mobiles de décontamination

Les unités mobiles de décontamination doivent comporter au moins trois compartiments, dont 2 douches distinctes :
  • Le premier compartiment fait office de zone sale, afin que l’opérateur puisse retirer les équipements ne pouvant pas être décontaminés.
  • Le second compartiment est une zone humide servant pour la douche de décontamination et pour la douche d’hygiène.
  • Le troisième compartiment sert de zone propre, afin que l’opérateur puisse changer de vêtement.

Faut-il opter pour une unité mobile de décontamination à 3 SAS ou à 5 SAS ?

L’installation d’une unité de décontamination est obligatoire lors de toute intervention dans une zone pouvant contenir de l’amiante. Cependant, il revient au donneur d’ordre d’évaluer les risques et de préparer les installations.

Le niveau d’empoussièrement

Le niveau d’empoussièrement correspond à la concentration en fibre d’amiante que le processus de travail va générer. Afin d’évaluer les risques, l’entreprise estime cette valeur et la classe suivant trois niveaux :
  • L’empoussièrement de niveau 1, pour une concentration en amiante de moins de 100 fibres par litre.
  • L’empoussièrement de niveau 2, pour une concentration en amiante d’au moins 100 fibres par litre, mais dont la valeur est inférieure à 6 000 fibres par litre.
  • L’empoussièrement de niveau 3, pour une concentration en amiante d’au moins 6 000 fibres par litre, mais dont la valeur ne dépasse pas les 23 000 fibres par litre.

Le choix de l’unité mobile de décontamination

Le choix de l’unité mobile de décontamination, et notamment du nombre de SAS de décontamination, dépend du niveau d’empoussièrement.

Suivant les indications de l’arrêté du 08 Avril 2013, les unités de décontamination sont obligatoirement composées de cinq zones. Il faut, en effet, séparer la douche de décontamination (qui sert à décontaminer les équipements de protection individuelle) et la douche d’hygiène (qui permet de se nettoyer le corps).

Cependant, une exception est accordée aux travaux émettant un faible niveau d’empoussièrement. Dans ce cas de figure, il est autorisé d’utiliser une UMD ne comportant que 3 SAS de décontamination :
  • Une phase de décontamination est effectuée en sortie de travaux au moyen d’un aspirateur équipé d’un filtre HEPA à minima H13.
  • Une zone humide qui permet de prendre une douche d’hygiène
  • Une zone propre qui permet de changer de vêtement.
En outre, il est recommandé d'utiliser un camion UMD pour faciliter le transport et l'installation rapide de l'unité sur les sites.
HelloproDécouvrez d'autres guides expert
h
Comment choisir un kit de protection amiante ?
Demandez conseil à nos vendeurs.
1 minute pour décrire votre besoin. 24h pour obtenir des devis compétitifs.
Faire une demande groupée (1min)