23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Communément utilisé sur une carrière, un tombereau est un des engins de chantiers des travaux publics spécialisés dans le domaine de l’exploitation minière. Il garantit fiabilité et productivité pour vos travaux qui nécessitent un important chargement et transport de matériaux bruts.

L’engin se destine généralement pour le monde professionnel, puisqu’il faut compter entre 100 000 et 1 000 000 d’euros le prix d’un modèle neuf.
Estimation de prix
  • Près de 250 000 euros pour un modèle de près de 15 T
  • Environ 1 000 000 d’euros pour un modèle articulé de 50 T

Un tombereau c’est quoi ?

Définition

Si vous vous demandez qu’est-ce qu’un tombereau, c’est surtout un engin conçu pour transporter de lourdes charges. Un modèle standard peut généralement transporter près de 10 tonnes d’extraits de carrières, alors qu’une version de hautes performances peut en supporter jusqu’à plus de 350 tonnes.
Tombereau Rigide Exposition Sparwood B.C.

Composition

L’engin se compose de six (6) éléments principaux :
Composition d’un tombereau
  • Le châssis, qui peut être rigide ou articulé. Il est rigide quand il comporte seul longeron fixe, monté sur deux essieux. En revanche, il est articulé s’il est divisé en deux parties, avant et arrière, grâce à un tourillon et un système à doubles vérins hydrauliques horizontaux. Aussi, un tombereau articulé se compose souvent de trois essieux, dont un situé à l’avant et deux autres à l’arrière pour porter la benne.
  • La benne. C’est le récipient servant à contenir le chargement. Sa capacité varie entre 10 et 20 mètres cubes en fonction de sa forme. Selon le type de chargement transporté, elle peut aussi être équipée d’un haillon, d’un fond poussant, de ridelles latérales ou même d’un système de chauffage.
  • Les pneumatiques, dont la taille et les configurations varient en fonction de la catégorie de l’engin. En effet, les sculptures, les flancs renforcés et l’épaisseur des roues pneumatiques déterminent la capacité de la machine à s’adapter sur différents types de pistes : rapides, boueuses, caillouteuses ou autres.
  • La transmission ou le mode de propulsion proposé par le constructeur. Il s’agit principalement du mode de déplacement 4x4, 6x6 ou 6x4 permettant à l’opérateur de passer sur tous les types de terrains.
  • Les suspensions, c’est-à-dire les pièces mécaniques qui transfèrent les charges sur chaque roue de l’engin. En général, elles sont de nature active à l’avant et mécanique à l’arrière. Mais dans la pratique, elles permettent au tombereau de limiter les rebondissements et les ballottements sur le terrain.
  • Le ralentisseur, qui sert de frein à l’engin. Sachant qu’un tombereau peut transporter jusqu’à 350 tonnes de charges, le système de freinage conventionnel ne peut pas le stopper. À la place, les constructeurs utilisent un système hydraulique et motorisé complexe pour le ralentir. Cependant, au niveau du conducteur, le contrôle se fait facilement via une pédale, une manette ou d’une manière automatisée, en levant le pied de l’accélérateur, par exemple.
Fonctionnement d'un tombereau

À quoi sert un tombereau ?

Utilisation d’un tombereau
Le plus souvent, l’on s’en sert pour :
  • L’exploitation minière, que ce soit sur une carrière ou dans des mines à ciel ouvert
  • L’aménagement paysager, généralement à des fins agricoles
  • La construction d’un terrain de sport ou d’infrastructures culturelles
  • La construction de tunnels
  • La construction de canalisations
  • La construction de routes
  • La mise en place de pipelines
Les machines d’une charge utile maximale de moins de 25 tonnes se spécialisent toutefois pour des travaux de voiries. Les modèles d’une capacité de transport de plus de 30 tonnes, quant à eux, interviennent généralement sur les chantiers de terrassements et de transports.

Quels sont les différents types de tombereaux ?

Les tombereaux rigides

Ce sont les spécialistes des mines à ciel ouvert et des chantiers de construction d’envergure. Leur châssis se constitue d’une seule structure fixe, garantissant à l’engin une grande capacité de charge (variant entre 30 et 50 tonnes). Ils peuvent aussi se propulser en mode 4x2 ou 4x4, selon les besoins de vos chantiers.
Un des avantages des tombereaux rigides réside aussi sur leur capacité à rouler jusqu’à 70 kilomètres par heure. Mais ils risquent aussi de s’enliser en temps pluvieux, notamment pour les modèles à deux roues motrices.
Tombereau rigide

Les tombereaux articulés

Les tombereaux articulés s’inspirent en grande partie d’un tracteur agricole et intègrent une ligne d’essieu supplémentaire, par rapport à un modèle rigide. Vous pouvez donc les utiliser sur tous les types de pistes et aucune préparation du terrain (nivellement, compactage ou pose de tout-venant) n’est nécessaire avant leur mise en œuvre.

Si leur articulation leur offre une importante manœuvrabilité, elle limite cependant leur capacité de charge maximale à environ 25 tonnes. De la même manière, les tombereaux articulés ne peuvent rouler qu’à environ 50 kilomètres par heure.
Tombereau articulé

Comment bien choisir un tombereau ?

Les principaux critères de choix d’un tombereau sont les suivants :

  • La distance de roulement 
La distance de roulement désigne la longueur de la piste entre le site de chargement et la zone de déchargement. En général, elle est de près de 5 kilomètres pour un modèle rigide et moins de 3 kilomètres pour une version articulée.

  • La nature du terrain
Les tombereaux embarquent en général un puissant moteur d’une puissance de près de 550 kilowatts. Ils peuvent ainsi rouler sur différents types de pistes et terrains : en pentes, larges, instables, caillouteux, rocheux ou bien boueux. En revanche, les tombereaux rigides 4x2 patinent facilement en temps de pluvieux, si la piste se compose surtout de terre meuble.

  • Le temps de cycle de travail
Il s’agit ici de réduire au minimum le coût par tonne des travaux. Dans ce cas, vous devez prendre en compte l’état de la piste, la capacité de l’engin, sa consommation, mais aussi le temps nécessaire au chargement, la distance de roulement, le temps de déchargement et les éventuels temps d’attente.

  • L’adéquation du tombereau avec d’autres engins
Les tombereaux exigent la présence d’autres engins sur le chantier. Tels qu’une pelle, une chargeuse, un concasseur, un bulldozer ou un engin de déchargement. Ils doivent ainsi être capables de travailler en parfaite coordination, les uns avec les autres.
Pour aller plus loin
Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.