hellopro.fr
23 000 fournisseurs référencés 2,5M de références en ligne 900 devis / jours Réponse sous
Les lunettes de chantier servent d’équipement de protection dédié aux professionnels du BTP, de l’industrie pétrolière, pharmaceutique et chimique. Leur principale fonction consiste à protéger leur utilisateur contre les risques d’accidents des yeux, conformément à la norme EN 166. De même, en fonction du modèle, elles protègent notamment :
  • Des risques thermiques,
  • Des risques mécaniques,
  • Des risques biologiques,
  • Des risques chimiques,
  • Des risques électriques.

Combien coûte une paire de lunettes de chantier ?

Estimation de prix

  • Entre 4 et 100 €.
Une paire de lunettes de chantier coûte entre 4 et 100 €. Ce prix varie en fonction du modèle, du niveau de protection et de la marque de l’équipement, comme MSA France, FB Protection ou ADEXGROUP.
À ce prix, le dispositif propose généralement :
  • Une résistance à des projections solides d’un diamètre de 6 à 50 mm, lancées entre 40 et 250 m/s
  • Une température de service de - 30 à 150°C.
  • Une capacité de filtrer des rayonnements nocifs de 100 à 2 000 nm.
  • Des dimensions comprises entre L.130 x H.40 x P.10 et L.160 x H.50 x P.10 mm.
  • Une grande résistance à l’abrasion, à la rouille, à l’humidité et aux rayures.

Quels sont les différents types de paires de lunettes de chantier existants ?

Une paire de lunettes de chantier se décline sous plusieurs modèles, tels que :
  • Les lunettes de chantier à branches,
  • Les lunettes de chantier masque,
  • Les lunettes de chantier avec écran facial.

Les lunettes de chantier à branches

Estimation de prix

  • Entre 4 et 30 €.
Les lunettes de chantier à branches se vendent entre 4 et 30 € en boutique. Elles s’utilisent dans les industries métallurgiques, le milieu médical et pour les applications de soudure.
Les lunettes de chantier à branches s’équipent de verres antibuée et anti-rayures, capables de protéger les yeux du porteur contre les projections de solides, ainsi qu’une grande partie des rayonnements ultraviolets ou infrarouges. Leurs branches proposent une propriété antidérapante, permettant une bonne tenue lors de l’utilisation. Un des avantages de ces dispositifs reste leur capacité à se tenir d’une manière optimisée au dessus d’une paire de lunettes conventionnelles.
Les dimensions standard de ce type d’équipement varient de 140 x 40 x 10 à 160 x 45 x 12 (L x H x P) mm. Certains fabricants proposent cependant des versions équipées de branches réglables ou à mémoire de forme, s’adaptant à toutes les morphologies.

Les lunettes de chantier masques

Estimation de prix

  • Entre 10 et 80 €.
Les lunettes de chantier masques coûtent entre 10 et 80 € en magasin. Elles se destinent surtout aux applications dans l’industrie chimique, agroalimentaire ou énergétique.
Les modèles de lunettes masques protègent leurs utilisateurs des éclaboussures frontales et latérales, ainsi que des différents rayonnements. En général, ils incorporent un serre-tête ajustable ou un bandeau flexible assurant le maintien de l’équipement lors du port. Une ventilation située sur chaque côté du dispositif évite également la formation de buée et garantit une visibilité claire du porteur. Ses températures de service optimales, elles, varient entre -10 et 60°C, bien que certains modèles réservés puissent résister jusqu’à 125°C.
Les lunettes de chantier masques résistent aux projections de particules solides d’une vitesse de 70 à 150 m/s. Il existe même des modèles équipés en option d’un pare-visage pour compléter le niveau de protection du dispositif.

Les lunettes de chantier à écran facial

Estimation de prix

  • Entre 20 et 100 €.
Les lunettes de chantier à écran facial coûtent entre 20 et 100 €. Les professionnels de l’industrie pétrochimique, du secteur de l’énergie nucléaire et de l’univers forestiers recourent à ce type d’équipement en raison de la capacité de ce dernier à protéger l’intégralité de la tête du porteur.
Cette version de lunettes de chantier comporte une coque thermoplastique et une visière filtrante fixe ou relevable, à caractère antibuée. Ses températures de service se limitent entre -30 et 150°C. Sa conception lui permet également de résister à des projections de solides lancés à une vitesse de 150 à 200 m/s.
Les lunettes de chantier à écran facial viennent toutefois sous plusieurs déclinaisons. En effet, en fonction de la propriété filtrante de leur visière, on distingue :
  • Les lunettes de chantier à écran facial avec visière à filtre classique,
  • Les lunettes de chantier à écran facial avec visière à filtre électro-optique.

Comment choisir une paire de lunettes de chantier ?

Pour mieux choisir une paire de lunettes de chantier, il importe de prendre en considération :

Le type de rayonnement à filtrer

Le numéro de série de chaque paire de lunettes de chantier comporte une indication quant à la capacité filtrante du dispositif. Ainsi :
  • Les chiffres 2 et 3 indiquent le niveau de résistance optimisé du dispositif contre les rayons UV.
  • Le chiffre 4 certifie la capacité filtrante de l’équipement contre les rayonnements infrarouges.
  • Les chiffres 5 et 6, pour les usages industriels.

Le matériau de composition des verres de protection

  • Les verres en polycarbonate  assurent une isolation thermique et électrique élevée.
  • Les verres trempés proposent une épaisseur comprise entre 2 et 5 mm.
  • Les verres en acétate, utilisés principalement pour protéger l’utilisateur des risques chimiques.
  • Les verres organiques procurant une protection moyenne, convenable à toutes les applications à faible risque.

La durée de port des lunettes

Une paire de lunettes de chantier peut se classer sous trois différentes catégories :
  • Les lunettes de chantier de Classe 1, adaptées au port permanent.
  • Les lunettes de chantier de Classe 2, réservées à des utilisations intermittentes.
  • Les lunettes de chantier de Classe 3, pour les travaux occasionnels.

La teinte des verres de protection

La teinte des verres des lunettes de chantier varie en fonction de l’usage et de la luminosité environnante.
  • Les verres incolores, conformes aux usages en intérieur,
  • Les verres bleus, convenables notamment aux applications dans des lieux à éclairage élevée ou à luminosité changeante comme lors d’une soudure.
  • Les verres jaunes, utilisés surtout dans les lieux à faible luminosité.
  • Les verres gris, destinés aux applications en extérieur.

Nos lunettes de chantier les plus populaires

Lunette 382
Prix sur demande
Fournisseur certifié
Obtenir un tarif Envoyer un message
Voir tous les produits similaires
Robert TAVERNIER
Guide écrit par :
Robert TAVERNIER
Spécialiste BTP chez Hellopro
Issu d'une formation professionnelle dans le BTP, j'ai débuté en tant que conducteur d'engin de chantier avant de devenir responsable de site et enfin acheteur d'équipement chez Vinci. Aujourd'hui, je partage mes conseils sur le terrassement, la construction et les machines lourdes.